La Mouche de la Mangue

Posté par othoharmonie le 15 avril 2012

 

Musca domesticaLa mouche de la mangue est présente dans l’océan Pacifique occidental : îles Marshall, Micronésie, Palaos, îles Gilbert (Kiribati), Nauru, îles Salomon, Papouasie-Nouvelle-Guinée et depuis 1974 dans la péninsule du cap York (Australie). L’espèce se rencontre peu en altitude.

Elle est très commune dans les villages où les espèces servant d’hôtes sont présentes mais moins dans les forêts humides.

À Pohnpei, elle est abondante tout au long de l’année. Dans l’archipel Bismarck et les îles Salomon, elle est présente surtout de novembre à janvier ce qui coïncide avec la saison des mangues.

La mouche de la mangue est une espèce parasite de 73 plantes hôtes dont le manguier où elle s’attaque aux fruits. Elle a une préférence pour les mangues destinées au commerce et les mangues sauvages lorsqu’elles sont abondantes.

La femelle, pour être capable de pondre des œufs, doit se nourrir de grandes quantités de protéines en ingérant des bactéries présentes à la surface des fruits des plantes hôtes.

La Mouche de la Mangue dans MOUCHEIl existe des guêpes parasites de la mouche de la mangue en Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans les îles Salomon : Diachasmimorpha sp, D. longicaudata, Fopius deeralensis, Psyttalia fijiensis et Opius sp. Mais ces guêpes n’affectent que 5% des mouches de la mangue, bien trop peu pour avoir un impact sur leur population. En Micronésie, il n’existe aucun parasite indigène de la mouche de la mangue, seuls certains ont été introduits mais n’ont pas permis de réduire la population, seulement de la limiter.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello