Pluie d’animaux

Posté par othoharmonie le 9 avril 2012

Pluie d'animaux dans GRENOUILLE 260px-478px-Pluie_de_chatsLa pluie d’animaux est un phénomène météorologique extraordinaire de chute du ciel de nombreux animaux, souvent d’une seule espèce. Cette précipitation atypique est accompagnée ou non d’une averse classique. On trouve témoignage du phénomène dans de nombreux pays et à de nombreuses époques, et il a suscité mystères et controverses à travers l’Histoire.

Ce sont le plus souvent des poissons et des grenouilles qui se trouvent dans ces « pluies », mais certaines espèces d’oiseaux sont aussi fréquemment mentionnées. Le phénomène est souvent si violent que les animaux retombent déchiquetés. Cependant, les animaux survivent parfois à cette chute, en particulier les poissons, ce qui laisse penser que le laps de temps séparant le « décollage » et le retour au sol est relativement faible. De nombreux témoignages décrivent les grenouilles tombées du ciel comme parfaitement intactes. Il arrive aussi fréquemment que les animaux tombent du ciel gelés, parfois emprisonnés dans la glace, ce qui tendrait à montrer que certains animaux terrestres sont projetés à des altitudes élevées où la température est inférieure à 0 °C.

  • En 1625, une pluie de grenouilles a touché Tournai. De même, d’après un certain John Collinges, une pluie de crapauds se serait abattue sur la ville anglaise d’Acle, dans le comté de Norfolk, si bien que le patron de la taverne du village dut les enfourner par centaines pour s’en débarrasse.
  • Le 11 juillet 1836 est lue à l’Académie des sciences une lettre envoyée du sud de la France par un professeur de Cahors.

220px-Singapourfish dans GRENOUILLE« Ce nuage creva sur la route à 60 toises environ du point où nous étions. Deux cavaliers qui revenaient de Toulouse, où nous allions, et qui se trouvèrent exposés à l’orage, furent obligés de mettre leurs manteaux pour s’en garantir ; mais ils furent bien surpris et même effrayés, lorsqu’ils se virent assaillis par une pluie de crapauds ! Ils hâtèrent leur marche et s’empressèrent, dès qu’ils eurent rencontré la diligence, de nous raconter ce qui venait de leur arriver. Je vis encore de petits crapauds sur leurs manteaux, qu’ils firent tomber en les secouant devant nous. »

  • Au début du mois de juin 2009, il pleut des tétards dans plusieurs villes de la préfecture d’Ishikawa au Japon. Les scientifiques n’arrivent pourtant pas à expliquer pourquoi cela s’est produit : il n’y a pas eu de vents violents qui auraient pu être à l’origine de la pluie de têtards selon l’observatoire local de météorologie.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello