• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 7 avril 2012

Grenouille et Résurrection

Posté par othoharmonie le 7 avril 2012


En raison de ses métamorphoses, la grenouille est un symbole de résurrection.

La grenouille était l’emblème de la déesse égyptienne Hekat, symbole de vie, et de renaissance dans un marais primordial. Cette déesse était responsable du bon développement du foetus, et de l’accouchement.

File:Page 227 illustration in English Fairy Tales.pngElle est considérée au Viêt-nam comme une forme de l’âme qui voyage tandis que dort le corps (de même que l’araignée); lui faire du mal, c’est donc risquer de blesser ou de tuer la personne endormie.

La grenouille a été divinisée par les Amérindiens Haïdas de la côte Pacifique des EtatsUnis, qui considèrent Dzelarhons (la déesse-grenouille, épouse de Kaïti le dieu-ours) comme une importante divinité animale.                                                                                                                L’Ogdoade

Dans l’Égypte ancienne, les forces du chaos pouvaient être personnifiées par buit divinités, l’Ogdoade.

L’Ogdoade se composait de quatre couples de divinités représentant chacun un aspect de l’état primordial. Noun et Naunet étaient le dieu et la déesse des Eaux primordiales. Kek et Keket étaient les divinités des ténèbres. Amon et Amaunet incarnaient l’indéfinissable. Heh et Hehet étaient l’espace sans fin. D’autres couples faisaient parfois partie de l’Ogdoade mais les divinités étaient toujours huit au total. Ces divinités étaient imaginées comme des serpents et des grenouilles, créatures de l’eau primordiale.

Le principal lieu de culte de l’Ogdoade était appelé Khéménou («la Ville des Huit») par les Égyptiens et Hermopolis par les Grecs. Il aurait été le site de l’île de la Flamme où le soleil s’était levé pour la première fois. L’Ogdoade se réunit pour façonner l’oeuf cosmique dont était sorti le dieu Soleil. Une partie de la coquille de l’oeuf cosmique aurait été enterrée dans un temple à Hermopolis.

 


Dans le même ordre d’idée, une acception symbolique de la grenouille est liée à son élément naturel : l’eau.

Grenouille et Résurrection dans GRENOUILLELa grenouille est l’animal lunaire, dans une tradition répandue, suivant laquelle la grenouille se voit dans la lune et elle joue un rôle dans des rites tendant à provoquer la pluie, les rapports avec l’eau étant un facteur commun à la lune et à la grenouille

De nombreux exemples vont dans ce sens; que ce soit les grenouilles utilisées dans la Chine ancienne pour obtenir la pluie, figurées sur les tambours parce qu’ils rappellent le tonnerre et appellent la pluie, ou même la Grande Grenouille de l’Inde, support du monde et symbole de l’indifférencié. Dans la poésie védique, les grenouilles sont considérées comme l’incarnation de la terre fécondée par la pluie printanière : leurs coassements sont alors un chant pour remercier le ciel. Elles sont les chantres, les prêtresses de la Terre mère.

Voir «Eau»

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouilles et Croyances

Posté par othoharmonie le 7 avril 2012

            

                                                    En Afrique du Nord
Les croyances qui se rapportent à la grenouille sont marquées par son lien avec l’élément aquatique.

Grenouilles et Croyances dans GRENOUILLEOn dit que la grenouille était près de Dieu lorsque son trône était sur l’eau. Elle a reçu la révélation et son croassement est sa manière de faire l’éloge de Dieu. Elle est donc souvent considérée comme une sainte, en tout cas comme un génie bienfaisant. Elle a d’ailleurs, estime-t-on, gardé des privilèges de cette époque: elle est la reine elle est la reine des sources, le génie des eaux bienfaisantes. Tous ses substituts, les « chiens d’eau », c’est-à-dire les c’est-à-dire les petits animaux que l’on trouve habituellement dans les eaux: larves de moustiques, têtards-, partagent avec elle la bienveillance presque respectueuse qu’on lui porte.

Ceci explique les nombreuses superstitions dont elle est l’objet: la consommation de sa chair est interdite, on tombe malade si on lui fait du mal. Quand on trouve une grenouille, on pose sur elle, comme un piège, le plat où l’on roule le couscous. On le laisse ainsi toute la nuit, et le lendemain, on retourne le plat. Si la grenouille est toujours là, on la libère. Sinon, c’était un génie bienfaisant et l’on fait alors un couscous particulier pour fêter ce signe bénéfique.

Habitante des eaux, elle protège contre l’incendie. C’est pourquoi on la voit parfois, salée et séchée, dans des boutiques, voire même sous forme de fragments glissés dans une amulette autour du cou.


Une «recette» du Grand Albert

 dans GRENOUILLEPour faire avouer à une femme ce qu’elle a fait, on prendra une grenouille d’eau en vie, on lui arrachera la langue, et ensuite on la remettra dans l’eau et on appliquera cette langue sur le coeur de la femme, lorsqu’elle dormira; et elle dormira et elle répondra à toutes les demandes qu’on lui fera. 

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouille, animal maléfique

Posté par othoharmonie le 7 avril 2012



Grenouille, animal maléfique dans GRENOUILLE grenouille11-300x199Grenouilles et crapauds peuvent comporter un symbolisme maléfique : la Bible parle de «trois esprits impurs comme des grenouilles» (Apocalypse XVI, 13) les crapauds sont un symbole des démons dans l’art chrétien médiéval et le peintre Bramantino (1465-1530) a représenté sur un tableau de Madone en trône avec des saints, une grenouille morte, l’ensemble symbolisant le triomphe sur le mal (Pinacothèque Ambrosienne, Milan).

Dans ce cas, voir «Crapaud» : Les crapauds sont un symbole des démons dans l’art chrétien médiéval.

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouille, extrait choisi

Posté par othoharmonie le 7 avril 2012

 

Que j’aime ce marais paisible !
Il est tout bordé d’alisiers, Fig. 1 Petite grenouille verte ou Grenouille de Lessona
D’aulnes, de saules et d’osiers,
A qui le fer n’est point nuisible.
Les Nymphes y cherchant le frais,
S’y viennent fournir de quenouilles,
De pipeaux, de joncs et de glais ;
Où l’on voit sauter les grenouilles,
Qui de frayeur s’y vont cacher
Sitôt qu’on veut s’en approcher.

Marc-Antoine Girard de SAINT-AMANT (1594-1661)
La solitude (extrait)
        


Les Grenouilles qui demandent un roi (extrait)

Les Grenouilles, se lassant
De l’état Démocratique,
Par leurs clameurs firent tant
Que Jupin les soumit au pouvoir Monarchique.
Il leur tomba du Ciel un Roi tout pacifique :
Ce Roi fit toutefois un tel bruit en tombant
Que la gent marécageuse,
Gent fort sotte et fort peureuse,
S’alla cacher sous les eaux.

Jean de LA FONTAINE (1621-1695) 

Grenouille, extrait choisi dans GRENOUILLE

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello