• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 27 mars 2012

Histoire de Grenouille

Posté par othoharmonie le 27 mars 2012

L’histoire de la petite grenouille qui avait peur des toilettes

Ici l'espèce Agalychnis callidryasIl était une fois, dans une mare dont j’ai oublié le nom, une communauté de grenouilles qui vivait là. Elles étaient si nombreuses que, pour ne pas salir leur étang et garder l’eau toute belle, elles avaient cherché un moyen de ne pas faire leur pipi et leur caca n’importe où. Vous pouvez imaginer comme l’eau de leur étang aurait perdu sa transparence si chacune des grenouilles avaient fait pipi dedans… et je ne vous parle pas de l’odeur ! Croâ-moa, une grenouille astucieuse, avait inventé une sorte de petit bol à moitié rempli d’eau pour y déposer le pipi et le caca. Il suffisait ensuite de tirer une chainette pour activer un petit mécanisme qui envoyait le contenu du bol dans un tuyau qui s’en allait dans la terre, où les déchets pouvaient servir à nourrir les fleurs. Croâ-moa avait fait une démonstration de son invention et toutes les grenouilles avaient applaudi chaleureusement cette découverte qu’elles avaient baptisées – devinez comment ? – “toilette”. Hé oui! Les grenouilles de cet étang avaient des toilettes, tout comme nous les êtres humains! Il n’avait pas fallu longtemps pour que chaque famille grenouille se procure une toilette.

 Il y avait dans cet étang une famille grenouille comprenant le papa, la maman, un grand frère et une petite grenouillette. La première fois que petite grenouillette vit la toilette elle fut d’abord curieuse… elle examina le bol, la petite flaque d’eau et essaya de faire son pipi dedans. C’était amusant: l’eau devenait toute jaune. Sa maman lui montra alors à tirer la chainette pour envoyer le tout dans le sol. C’est alors qu’il se produisit quelque chose qui effraya grenouillette: il y eut un drôle de bruit, quelque chose comme “Fschhhhh!!!”, l’eau du bol tourbillonna et disparu dans le tuyau ! Je ne sais pas si vous pouvez imaginer ce bruit ? Essayez de le faire ! … Oui, ça y ressemble ! Et savez-vous ce que Grenouillette pensa ?

 Grenouille des bois Hé bien je vais vous le dire : Grenouillette pensa que c’était un monstre qui était caché dans la toilette, le monstre du marais, et que c’était lui qui faisait ce bruit étrange. Pire! Elle craignait que le monstre ne l’attrape et qu’elle parte avec l’eau et le pipi dans le tuyau. Est-ce que ça se peut selon vous ? Qu’auriez-vous dit à Grenouillette ? Donc Grenouillette s’est mise à avoir peur de la toilette. À cause du bruit. Elle s’est mise à exiger qu’il y ait toujours une autre grenouille qui l’accompagne à la toilette. Et là, tout s’est mis à se compliquer parce qu’il n’y avait pas toujours quelqu’un pour aller aux toilettes avec elle ! Et Grenouillette aussi était bien malheureuse de ne pas pouvoir y aller toute seule.

 Alors tout le monde entrepris de montrer à Grenouillette qu’il n’y avait aucun danger à aller toute seule à la toilette. “Voyons, réfléchit! un peu dit la maman. La toilette est un appareil et c’est le mécanisme qui est dedans pour vider le bol qui fait ce bruit là. Ce n’est pas un monstre.” Et elle lui montra comment la toilette était fabriquée. Cela rassura un peu Grenouillette. Mais cela n’était pas suffisant encore pour aller à la toilette toute seule. “Écoute-moi bien, fit le papa. Tu es bien trop grosse pour aller dans le tuyau! Regarde, comme le tuyau est petit. Même ta patte peut bloquer ce tuyau. Tu vois bien que ton corps ne peut pas s’en aller par la toilette.” Cela rassura un peu plus Grenouillette. Mais cela n’était pas suffisant encore pour aller à la toilette toute seule. Son grand frère la prit un peu à part: “Les monstres n’existent PAS !  

 Phyllomedusa sauvagii Il n’y a pas, il n’y a jamais eu et il n’y aura jamais de monstre du marais ! Je t’ai déjà dit ça une fois pour rire mais ce n’était pas vrai!” Cela rassura beaucoup Grenouillette. Mais cela n’était pas suffisant encore pour aller à la toilette toute seule. Qu’est-ce qu’il faut, selon vous, pour que Grenouillette aille toute seule à la toilette? Avez-vous une idée ? Finalement, son éducatrice de garderie lui dit : “Ah ! Tu n’aimes pas la toilette ? Je vais te donner un truc ! Quand tu vas à la toilette toute seule, chante une chanson. Comme ça tu ne penseras pas au bruit !

 ” Grenouillette essaya. Cela rassura presque complètement Grenouillette. Mais cela n’était pas suffisant encore pour aller à la toilette toute seule. Finalement c’est Grenouillette qui trouva elle-même la solution à cette délicate situation ! “Quand je tire la chaîne, j’imagine que le pipi et le caca s’en vont en voyage dans la terre pour faire de l’engrais pour les fleurs. Et que c’est le moteur de leur camion qui démarre pour les amener en voyage ! Et depuis ce jour là, Grenouillette n’a plus peur d’aller à la toilette toute seule !

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

La Grenouille et le Rat

Posté par othoharmonie le 27 mars 2012

La Grenouille et le Rat

La Grenouille et le Rat  dans GRENOUILLE greratTel, comme dit Merlin, qui d’ engeigner autrui,
Qui souvent s’engeigne soi-même.
J’ai regret que ce mot soit trop vieux aujourd’hui :
Il m’a toujours semblé d’une énergie extrême.
Mais afin d’en venir au dessein que j’ai pris,
Un rat plein d’embonpoint, gras, et des mieux nourris,
Et qui ne connaissait l’Avent ni le Carême,
Sur le bord d’un marais égayait ses esprits.
Une Grenouille approche, et lui dit en sa langue :
Venez me voir chez moi, je vous ferai festin.
Messire Rat promit soudain :
Il n’était pas besoin de plus longue harangue.
Elle allégua pourtant les délices du bain,
La curiosité, le plaisir du voyage,
Cent raretés à voir le long du marécage :
Un jour il conterait à ses petits-enfants
Les beautés de ces lieux, les moeurs des habitants,
Et le gouvernement de la chose publique
Aquatique.
PautaubergeGrenouilleetRat dans GRENOUILLEUn point sans plus tenait le galant empêché :
Il nageait quelque peu ; mais il fallait de l’aide.
La Grenouille à cela trouve un très bon remède :
Le Rat fut à son pied par la patte attaché ;
Un brinc de jonc en fit l’affaire.
Dans le marais entrés, notre bonne commère
S’efforce de tirer son hôte au fond de l’eau,
Contre le droit des gens, contre la foi jurée ;
Prétend qu’elle en fera gorge-chaude et curée ;
(C’était, à son avis, un excellent morceau).
Déjà dans son esprit la galande le croque.
Il atteste les Dieux ; la perfide s’en moque.
Il résiste ; elle tire. En ce combat nouveau,
Un Milan qui dans l’air planait, faisait la ronde,
Voit d’en haut le pauvret se débattant sur l’onde.
Il fond dessus, l’enlève, et, par même moyen
La Grenouille et le lien.
Tout en fut ; tant et si bien,
Que de cette double proie
L’oiseau se donne au coeur joie,
Ayant de cette façon
A souper chair et poisson.

La ruse la mieux ourdie grenouille-rat.jpg.pagespeed.ce.9DXuM96kvA
Peut nuire à son inventeur ;
Et souvent la perfidie
Retourne sur son auteur.

Par Jean de la Fontaine.

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouille à New York

Posté par othoharmonie le 27 mars 2012

Une nouvelle espèce de grenouille à New York

Grenouille à New York dans GRENOUILLE Une nouvelle espèce de grenouille a été découverte, non pas dans une forêt tropicale, mais bien plutôt à New York.

«Qu’une nouvelle espèce passe inaperçue pendant tout ce temps dans cette région est incroyable», a déclaré dans un communiqué le professeur Brad Shaffer de l’Université de Californie à Los Angeles.

Plusieurs ont cru que la grenouille était une grenouille léopard, mais après avoir comparé l’ADN de la nouvelle grenouille à toutes les autres espèces de grenouilles léopards dans la région, les chercheurs ont déterminé qu’il s’agissait d’une espèce tout à fait nouvelle.

«Cela montre que même dans la plus grande ville des États-Unis, il y a encore des espèces nouvelles et importantes qui attendent d’être découvertes et qui pourraient être perdues sans protection», a ajouté le spécialiste.

La découverte revient à la biologiste évolutionniste Cathy Newman.

«J’ai été vraiment surprise et excitée lorsque j’ai commencé à obtenir des données laissant fortement croire qu’il s’agissait d’une nouvelle espèce. C’est fascinant dans un tel environnement fortement urbanisé», a-t-elle déclaré.

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouille en général

Posté par othoharmonie le 27 mars 2012

 

 Fig. 1 Petite grenouille verte ou Grenouille de LessonaLe terme grenouille est un nom vernaculaire donné à certains amphibiens, principalement dans le genre Rana. Les grenouilles font partie de l’ordre des anoures, tout comme les rainettes, qui sont en général plus vertes et arboricoles, les crapauds dont la peau est plus granuleuse et les xénopes strictement aquatiques. Tous ces termes usuels correspondant à des apparences extérieures plus qu’à des classements strictement taxinomiques.

En Europe, parmi les espèces de grenouilles les plus connues figurent la Grenouille verte et la Petite grenouille verte, la Grenouille des champs, la Grenouille rousse et, en élevage, la Grenouille rieuse.

Certaines espèces comme la Grenouille-taureau d’Amérique du Nord, la Grenouille Goliath d’Afrique ou la grenouille géante d’Australie sont remarquables pour leur très grande taille.

La grenouille est utilisée par l’homme depuis l’aube des temps. Des grenouilles sont élevées pour consommer la chair de leurs cuisses, d’autres servent à l’expérimentation et certaines sont adoptées pour l’agrément. Elles sont souvent évoquées dans les textes anciens et présentes dans les représentations artistiques. La grenouille est aussi un personnage important du folklore populaire ou enfantin sous forme d’animal tantôt répugnant et maléfique ou, au contraire, magique et bénéfique, en particulier à travers le mythe du prince ou de la princesse transformés en grenouille (ou le plus souvent en crapaud).

La racine du mot « grenouille » vient du latin rana, voulant dire grenouille, et ranucula ou ranunculus, petite grenouille. Utilisé dès l’époque médiévale sous sa forme ancienne « renoille » ou « grenoille » au XIIIe siècle, le mot « grenouille » est attesté à partir du début du XVIe siècle. Le « g » initial ayant sans doute été ajouté par évocation du cri guttural de ces animaux.

Grenouille en général dans GRENOUILLE 220px-Rana_lessonae Le mot grenouille est déjà présent dans les dictionnaires de français anciens en 1606. Dès sa première édition, en 1694, le Dictionnaire de L’Académie française en donne une définition surprenante : « Insecte (sic) qui vit ordinairement dans les marais ». Insecte est corrigé en « petit animal » dans la quatrième édition de 1762 avec comme précision « quadrupède et ovipare » dans sa sixième édition. Il faut attendre la huitième édition de 1932 pour que la grenouille soit mentionnée comme appartenant à « l’ordre des Batraciens » (désormais ordre des amphibiens).

 Diderot et d’Alambert, dans l’ Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751 à 1772) décrivent d’abord la grenouille comme un « animal qui a quatre piés, qui respire par des poumons, qui n’a qu’un ventricule dans le cœur, & qui est ovipare », en distinguant les grenouilles aquatiques des rainettes arboricoles.

 dans GRENOUILLELa grenouille coasse. Il ne faut pas confondre avec le cri du corbeau qui croasse.

Une grenouillette est une petite grenouille.

 On peut également faire référence au linge de bébé appelé grenouillère qui fait réellement penser à la grenouille lorsque l’enfant l’a revêtu (très pratique).

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello