• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 25 mars 2012

Grenouille mugissante

Posté par othoharmonie le 25 mars 2012

 

Grenouille mugissante ou Lithobates catesbeianus est une espèce d’amphibiens de la famille des Ranidae.

Elle est appelée ouaouaron, (ou wawaron), grenouille mugissante ou grenouille-taureau (de l’anglais « bullfrog »). Le mot « ouaouaron » est d’origine iroquoise.

 Rhinoderma darwiniiC’est la plus grosse grenouille d’Amérique du Nord.

Elle a été introduite dans de nombreux pays du monde et est aujourd’hui qualifiée d’espèce invasive.

Cette espèce se reconnait par l’absence de repli dorso-latéral et un repli cutané uniquement autour du tympan.

Le chant est grave et lent, en séries de 5 à 6 meuglements sourds.

Elle peut vivre de 8 à 9 ans dans la nature et jusqu’à 16 ans en captivité.

La femelle pond de 3 000 à 24 000 œufs une à deux fois par an.

Les mâles sont agressifs et territoriaux, surtout pendant la période de reproduction. Leur territoire peut couvrir 3 à 35 mètres de berges. Ils produisent un appel grave et sonore qui peut s’apparenter au beuglement d’un taureau.

Grenouille mugissante dans GRENOUILLE 220px-Rana-iberica-La-Vera-20071111_8Au cours de l’automne, les adultes entrent en hibernation. Ils peuvent se réfugier dans la vase et édifier une sorte de petite caverne pour se protéger. Ils reprennent leurs activités lorsque la température de l’eau est supérieure à 13°C et celle de l’air à 20-24°C. Les têtards n’hibernent pas : ils restent actifs tout au long de l’année.

Grâce à ses fortes pattes, cette grenouille peut parcourir de longues distances aussi bien dans l’eau que sur terre. Les trajets les plus étendus observés par Raney (1940) sont ceux réalisés de nuit et après de fortes pluies. Par ailleurs, il remarque une importante variation interindividuelle, certains individus effectuant de grands déplacements et d’autres adoptant un comportement plus sédentaire.

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouille volante

Posté par othoharmonie le 25 mars 2012

Rhacophorus nigropalmatus, illustration du livreThe Malay Archipelago, de WallaceLes Grenouilles volantes sont des grenouilles arboricoles du Sud-Est asiatique qui possèdent des palmures très développées entre les doigts. Cela leur permet de planer lorsqu’elles sautent d’arbre en arbre pour échapper à leurs prédateurs. Elles ne produisent pas réellement un vol, toutefois ne sont classées dans sous ce vocable que les espèces aptes à chuter avec un angle inférieur à 45° par rapport à l’horizontal. D’autres grenouilles se laissent tomber mais il s’agit alors plus d’un vol « parachuté » dans l’angle est supérieur à 45°.

Quelques espèces concernées 

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Grenouille Taureau

Posté par othoharmonie le 25 mars 2012

 

Grenouille Taureau dans GRENOUILLE 220px-Bullfrog_-_natures_picsLa grenouille taureau a été introduite volontairement par l’homme dans de nombreux pays. Ceci pour diverses raisons :

  • l’élevage (consommation humaine)
  • l’utilisation en tant qu’animal de compagnie ou de jeu (concours de saut)
  • comme agent de contrôle d’insectes ravageurs et autres pestes.

Des introductions involontaires peuvent également se produire via le marché des animaux de compagnie (œufs collés aux plantes destinées à l’aquariophilie par exemple ou têtards directement).

 

 Lithobates catesbeianus (mâle)L’espèce est ainsi apparue dans de nombreux pays européens tels que l’Allemagne, la Belgique, l’Espagne, la France, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas ou encore le Royaume-Uni. Elle se retrouve également en Chine et au Japon ainsi que dans de nombreuses îles du Pacifique, dans les Grandes Antilles et dans certains pays d’Amérique du Sud : Brésil, Colombie, Cuba.

En France, au XIXe siècle, divers essais d’introduction ont vraisemblablement échoué. Cependant, au moins une introduction a réussi en 1968 en Gironde: l’aviateur Armand LOTTI a rapporté d’Amérique du Nord une dizaine d’individus pour son bassin d’ornementation. Quelques-uns de ces individus se sont ensuite déplacés et ont colonisé les points d’eau adjacents. La taille de la population a considérablement augmenté et l’espèce s’est étendue sur de nombreux sites en Aquitaine.

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

Espèces de Grenouilles

Posté par othoharmonie le 25 mars 2012

 

Espèces de Grenouilles dans GRENOUILLEParmi les amphibiens, on distinguait autrefois spontanément les crapauds des grenouilles, nom donné à d’autres espèces d’anoures, les premiers étaient caractérisés par une peau plus rugueuse, voire pustuleuse, un œil à pupille horizontale, un museau arrondi, des pattes plus courtes, une moindre capacité à sauter, une marche plus lente, et le fait qu’ils passent moins de temps dans le milieu aquatique que les grenouilles. Toutes les langues n’utilisent pas des dénominations particulières pour désigner les espèces d’anoures appelées en français sonneur, grenouille, rainette et crapaud. Certaines langues peuvent faire une distinction analogues comme l’anglais avec toad et frog, mais il n’y a pas forcément de correspondance pour une espèce, autrement dit il est abusif de traduire systématiquement frog par grenouille.

 
Note : certaines espèces ont plusieurs noms. L’abréviation « spp. » veux dire « les espèces »
Les classifications évoluant encore, certains noms scientifiques ont peut-être un autre synonyme valide.

Publié dans GRENOUILLE | 1 Commentaire »

Grenouille Agile

Posté par othoharmonie le 25 mars 2012

 

Grenouille Agile dans GRENOUILLE 220px-Rana_dalmatina01aLa grenouille agile sort de sa léthargie hivernale en février ou au début mars, lorsque la température de l’air est d’une dizaine de degrés. Par une nuit favorable, les grenouilles agiles migrent en groupe vers le site de ponte qui est généralement une mare ou une zone marécageuse dans une forêt où elle vit le reste de l’année. Si les conditions météorologiques sont favorables, la reproduction est explosive c’est-à-dire qu’elle se déroule en peu de temps.

Les mâles attendent souvent les femelles au fond de l’eau d’où ils font retentir un appel nuptial caractéristique. Ils émettent des séries de « vog…vog…vog » doux et rapides, entrecoupés de silences. A chaque émission sonore, leur gorge se gonfle. Lorsque la plupart des individus chantent sous l’eau, leurs appels restent peu audibles pour nous à terre. Les coassements durent environ 15 jours. Les femelles pleines d’ovules arrivent un peu plus tard.

 Grenouille agile (France)Le mâle s’approche furtivement de la femelle, lui monte sur le dos en la saisissant sous les aisselles (position d’amplexus axillaire). Il s’agrippe très fermement à elle grâce à ses callosités nuptiales situées près du pouce. Lorsque la femelle désire pondre, elle s’approche d’un paquet de plantes aquatiques et évacue d’un seul coup le contenu de son utérus. Le mâle en profite pour arroser les ovocytes de son sperme. L’amas d’œufs, une boule gélatineuse compacte, reste fixé autour d’une branche ou d’un roseau, comme s’il avait été empalé dessus. Il contient de 450 à 2 100 oeufs. Le couple se sépare après la ponte.

Après la reproduction, les femelles sont les premières à quitter mares et fossés, pour gagner le couvert des grandes herbes. Les mâles attendent encore quelques jours et essayent de s’accoupler à nouveau.

L’arrivée et le départ asynchrone des mâles et femelles sur le site nuptial entraîne un sex-ratio fortement biaisé en faveur des mâles au début et à la fin de la période de reproduction. Ils payent alors souvent un fort tribut à la prédation du Putois d’Europe (Mustela putorius). Les mâles en surnombre entrent en compétition pour accéder aux quelques femelles présentes. Des tests génétiques sur les têtards ont révélé une paternité multiple des pontes en début et en fin de période de reproduction. Cette polyandrie ne concerne toutefois que 18% des amas d’œufs sur l’ensemble des pontes.

Le développement de l’embryon dure au moins 20 à 30 jours. L’éclosion des œufs donne des têtards jaune clair, tachetés de brun, avec une nageoire plus large que chez le têtard de Grenouille rousse et se terminant en pointe plus effilée. Cette phase larvaire dure environ trois mois, entre mars et juillet. Les premières métamorphoses en grenouillettes ont lieu dès la mi-juin. Les jeunes de 12 à16 mm émigrent alors vers leur habitat terrestre qu’ils n’abandonneront qu’après leur deuxième ou troisième hiver.

220px-Rana_dalmatina dans GRENOUILLELa maturité sexuelle est atteinte vers l’âge de 3 ans. La durée de vie dans la nature est de 4 à 5 ans.

La grenouille agile est bien représentée dans la plupart des massifs forestiers de plaine et ne semble pas menacée à court terme. C’est une espèce protégée en France, inscrite à l’annexe IV de la Directive Habitats, à l’annexe II de la Convention de Berne, et classée dans les « espèces à surveiller » de la Liste Rouge des amphibiens et reptiles de France.

Publié dans GRENOUILLE | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello