Le loup-garou

Posté par othoharmonie le 8 mars 2012

 

 

Fichier:GermanWoodcut1722.jpgObjet de folklore aujourd’hui ou thème de cinéma fantastique, les loups-garous, terme qui signifie « loup dont il faut se garder » ou « gardez-vous », ont longtemps semé la terreur dans les campagnes : les loups-garous (appelés « bisclaverets » en Bretagne, « varous » ou « haires » en Normandie) étaient des hommes (et même des  femmes) métamorphosés en loup par le diable, ou qui, étant sorciers, se  transmutaient eux-mêmes, grâce à un onguent magique, en carnassier. Les nuits de pleine lune en général, les loups-garous sortaient de chez eux par la fenêtre et erraient dans les campagnes et les villages en poussant des hurlements. Friands de  chair fraîche, ils mordaient et dévoraient bêtes et gens. Au petit matin, ils reprenaient forme humaine.

 La lycanthropie est attestée dès l’Antiquité gréco-latine. Le mot lycanthropie (du grec lykos, loup et anthropos homme) viendrait également du souverain mythique d’Arcadie, Lycaon, qui fut « changé par Zeus en loup, pour avoir osé lui servir, au cours d’un repas, les membres d’un enfant qu’il venait d’égorger ». Le lycanthrope était également connu des Celtes, des francs et de nombreux peuples des pays d’Europe.

Durant tout le Moyen Age, l’existence des loups-garous ne faisait aucun doute. Au XVème siècle, l’empereur germanique Sigismond réunit des autorités en la matière pour discourir sur la réalité de la lycanthropie : la conclusion des débats fut qu’on devait l’admettre.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello