Agneau de la Bible

Posté par othoharmonie le 26 février 2012

 

Agneau de la Bible dans MOUTON 220px-Emerging_lamb_croppedInnocent et fragile, gage de l’avenir du troupeau, l’agneau est une figure souvent évoquée dans la Bible. En groupe, les agneaux sont le peuple guidé par Dieu, le pasteur et le berger. L’agneau est aussi le juste, le croyant par excellence. Il est donc logique qu’il ait été l’objet de sacrifices, notamment de l’holocauste pratiqué par le Temple de Jérusalem.

L’agneau est surtout associé à l’une des fêtes majeures du judaïsme : la Pâque (Pressah) qui, selon la Bible, puise son origine dans l’Exode. Alors que la dixième plaie (les « dix plaies d’Egypte sont les malheurs que Dieu envoie à Pharaon pour le forcer à libérer les Hébreux) va s’abattre sur l’Egypte, Dieu conseille à Moïse et à son frère Aaron de badigeonner le linteau des portes des Hébreux avec du sang d’agneau. De la sorte, l’Ange de la mort reconnaît les maisons et ne frappe que celles où vivent les premiers-nés égyptiens. L’agneau pascal est donc destiné à souder la communauté d’Israël autour de son Dieu, qui l’a épargnée aux temps anciens, ce sang versé ayant permis de les sauver.

Fichier:Apokalyptisches Lamm.JPGLe christianisme a repris cette image biblique de l’agneau, qui sert à illustrer l’un des grands thèmes de l’art religieux chrétien, le sacrifice de Jésus. Lui, le juste souffrant sur la croix, pareil à cet innocent que le prophète Isaïe a décrit dans les Chants du Serviteur à propos de la persécution d’un juste : « Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche, comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir » [53, 7]. Pour Jean, dans son évangile, Jésus est l’agneau de Dieu (agnus deï), comme [1, 29]. Et quand Jésus crucifié reçoit le coup de lance, Jean ajoute : « Car cela est arrivé afin que l’Ecriture fût accomplie : pas un os ne lui sera brisé » [19, 36]. Jésus a versé son sang pour le Salut des hommes. Il est l’agneau, image de la renaissance et de la victoire de la vie sur la mort ; mais cet animal peut aussi être combattant, comme dans l’Apocalypse de Jean qui, l’identifiant à Jésus, le situe dans la lutte incroyable qui se déroulera à la fin des temps.

Chez les musulmans, l’agneau est consommé à l’aïd al-Kébir, fête qui commémore le sacrifice du fils d’Abraham (Ismaël pour la plupart des musulmans, Isaac pour d’autres).

Source : le Dictionnaire de Dieu par Pierre Chavot aux Editions France Loisirs.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello