• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 25 février 2012

Moutons blancs et Moutons noirs

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Le symbolisme de la brebis n’est pas différent de celui du mouton ou de l’agneau, lequel dépend étroitement du symbolisme courant  dans le christianisme. Le récit gallois du Mabinogi de Peredus dépeint deux troupeaux de moutons, les uns blanc, les autres noirs, séparés par une rivière.

Fichier:Mouton ouessant 102.JPGA chaque fois que bêlait un mouton blanc, un mouton noir traversait l’eau et devenait blanc ; A chaque fois que bêlait un mouton noir, un mouton blanc traversait l’eau et devenait noir. Sur les bords de la rivière, qui symbolise probablement la séparation entre le monde terrestre de l’Au-Delà, se dressait un grand arbre, dont une moitié brûlait depuis la racine jusqu’au sommet et dont l’autre portait un feuillage vert.

Les moutons blancs devenant noirs symbolisent les âmes descendant du ciel sur la terre ; les moutons noirs devenant blancs figurent au contraire celles qui montent de la terre vers le ciel.

Mais il n’est pas certain qu’un tel symbolisme soit antérieur au christianisme ; il peut représenter l’adaptation du principe, formulé par César, suivant lequel il faut une vie humaine pour que les dieux acceptent de rendre une vie humaine.

C’est un des principes fondamentaux de la transmigration des âmes. Les brebis ont, d’autre part, un symbolisme maléfique et diabolique dans le récit irlandais du Siège de Druin Danghaire. Les mauvais druides du roi Cornac, roi d’Irlande en lutte contre la province de Munster et refusant de payer un tribut injuste, utilisent trois brebis noires, méchantes, hérissées de piquants de fer, qui viennent facilement à bout de plusieurs guerriers.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Le Mouton dans l’astrologie

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Mouton : 1907, 1919, 1931, 1943, 1955, 1967, 1979, 1991, 2003

Le Mouton (ou la Chèvre ou le Bouc) est le huitième animal dans l’ordre d’arrivée qui apparaît dans le zodiaque chinois, lié au calendrier chinois.

Le Mouton dans l'astrologie dans MOUTONLe « Mouton » est décrit comme étant libre, créatif, émancipé. On dit du Mouton qu’il s’entend bien avec le « Lapin » et le « Porc », et très mal avec le « Bœuf ».

Le Mouton est artiste dans l’âme, rétif à l’autorité et souvent dépensier.

Ce portrait résume non pas les caractéristiques personnelles mais les tendances du Mouton en général, il existe donc des différences énormes entre personnes nées dans une année du Mouton selon l’élément/agent de la naissance d’un Mouton.

Les Moutons ont un agent stable commun, identifié par le FEU ; par contre, leur agent annuel, lui, varie selon leur année de naissance, c’est ce qui détermine si un Mouton est agent/élément annuel : Métal, Eau, Bois, Feu ou Terre.

Pour savoir à quel agent/élément annuel un Mouton est identifié, il suffit de savoir que c’est le dernier chiffre d’une année de naissance qui le détermine :

0 et 1 = METAL

2 et 3 = EAU

4 et 5 = BOIS

6 et 7 = FEU

8 et 9 = TERRE

L’association entre l’agent/élément stable et l’agent/élément annuel détermine des caractéristiques de chaque Mouton.

Pour en savoir plus, sur les caractéristiques d’un agent/élément, consultez la page du Wu Xing

Fichier:Préalpes du sud 1.jpgLe Mouton dans l’astrologie tibétaine : Votre caractère est doux et facile, votre coeur est tendre : vous êtes ce ceux(celles) que l’on qualifie de « bonnes natures »… Un peu (trop) réservé(e), vous misez davantage sur les vraies valeurs : la discrétion, la justice, l’indulgence, le pardon… Vous aimez marcher droit, vous adapter et rencontrer les gens qu’il faut. Vous faites d’excellents seconds (ou aimez tirer les ficelles dans l’ombre) et laissez avec plaisir les premières places aux autres… Prenez garde à ceux qui en profiteraient bien pour vous « utiliser » ! Le pessimisme est votre épée de Damoclès et quand vous perdez le moral, vous perdez la boule en même temps… L’esprit filial vous dirige et en amour, vous avez surtout besoin d’être protégé(e) ou au moins sécurisé(e).

Pour en savoir plus : Signe mouton – Marie Claire

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Signe du mouton

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Créatif, artistique, apprécié, généreux, accommodant, sensible, soucieux. Le Mouton est un esprit rêveur et créatif, toujours en manque de temps pour explorer son moi intérieur. Il est plus confortable lors que profondément connecté avec lui-même. Pour être heureux le Moutons doit pouvoir vagabonder à où il en a envie. Le Mouton est par nature artistique et inventif. Il ‘est pas à la recherche de richesses matérielles et il se fie à son imagination pour enrichir sa vie. Cependant, le Mouton peut être très généreux avec ceux qu’il aime.

 Fichier:Tête Tarasconnais.jpgLe Mouton ne réussit pas toujours bien dans les relations romantiques. Il s’attache facilement et se sent insécurisé. Il se fait des soucis. Pour compenser son insécurité, le Mouton a besoin de sentir aimé et admiré en permanence. Le Mouton est extrêmement sensible et il se fera du mauvais sang pour des choses sans importance. En cas de conflit dans une relation, le Mouton se retirera en lui-même ou quittera physiquement la scène.

 Lorsque ses amours vont bien, le Mouton peut être très exigeant envers sa partenaire. Le Mouton ne fait pas que prendre, mais sait aussi donner à la personne aimée.

 Le Mouton qui apprend à contrôler ses soucis peut être très heureux. Lorsqu’il réalise que ses amis et sa famille l’attendent à son retour de ses voyages intérieurs, le Mouton peut être vraiment heureux.

 Signe occidental équivalent : le Cancer.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Rêver de Mouton

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Opposé à l’agneau, le mouton symbolise un état d’adulte négatif. Il représente celui qui n’a pas suivi les chemins de l’évolution et de l’individuation nécessaire à la conscience. L’homme ici n’est qu’un mouton, juste capable de suivre les autres. Il se conforme au groupe auquel il appartient sans discernement et sans réflexion personnelle.

Conformité, obéissance sans compréhension, manque de clarté.

 Rêver d’agneau

 Troupeau de moutons Il est très rare de rêver d’agneau. Ce symbole fait appel à un concept, une pensée philosophique difficile à cerner, celle du nécessaire processus de la mort cyclique qui nous régénère sans cesse. Rêver d’agneau, c’est prendre conscience de la richesse propre à la jeunesse et de son impermanence.

 L’agneau symbolise ainsi l’état d’enfance, l’enfance qui demeure en chacun, une certaine inconscience. Cet état est appelé à disparaître pour laisser place à un autre état plus proche de la conscience. Il faut faire le deuil de cet état d’innocence, renoncer pour pouvoir évoluer, se transformer.

Dans beaucoup de traditions, l’agneau est l’animal du sacrifice dédié à la divinité. Il représente l’innocence et la pureté, ce qui ne peut être corrompu. Il est faible et désarmé face à la dureté du monde. Mais la mort ne peut faire disparaître ses qualités, elle les transcende.

 L’agneau représente ainsi la conscience d’une faiblesse face au monde cruel, mais aussi la nécessité de préserver cette pureté. Seule la mort symbolique peut préserver cet état d’enfance. Ce qui ne meurt pas se corrompt, se dégrade. La mort et la naissance cyclique sont les seuls garants d’une jeunesse véritable. Si l’agneau n’était pas sacrifié, il deviendrait un mouton, un être sans autonomie et sans libre arbitre, sans intelligence. La mort de l’agneau représente le processus nécessaire à la conscience et à l’individuation.

 Pureté, sacrifice, mort initiatique.

  

Le site de Tristan-Frédéric Moir : http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/index.html

Psychanalyste – Psychothérapeute – Onirologue – Analyse et interprétation de rêves

En direct chaque mercredi de 23h à 1h30 sur
« Radio Ici & Maintenant ! » 95.2 FM

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Mouton et la science

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Mouton et la science dans MOUTON 200px-Sheep_goat_chimeraLes moutons sont généralement trop gros et se reproduisent trop lentement pour faire des sujets de recherche idéaux, ils ne sont donc pas un organisme modèle commun. Ils ont, cependant, joué un rôle influent dans certains domaines scientifiques. En particulier, l’Institut Roslin près d’Édimbourg, en Écosse a utilisé des moutons pour la recherche génétique qui ont donné des résultats célèbres. En 1995, deux brebis du nom de Megan et Morag ont été les premiers mammifères clonés à partir de cellules différenciées. Un an plus tard, Dolly, une brebis croisée Dorset-Finnoise a été le premier mammifère à être cloné à partir d’une cellule somatique adulte. Puis, Polly et Molly ont été les premiers mammifères à être à la fois transgéniques et clonés. En 2008, le génome du mouton n’est pas encore entièrement séquencé, mais une carte génétique détaillée a été publiée et une version préliminaire du génome complet par assemblage de séquences d’ADN de mouton et d’informations fournies par les génomes d’autres mammifères a été communiquée.

Pour étudier la sélection naturelle, la population de moutons Soay qui vivent en liberté sur l’île de Hirta a été utilisée pour voir l’influence de la taille du corps et de la coloration sur la réussite de reproduction. Les moutons Soay ont plusieurs couleurs et les chercheurs voulaient savoir pourquoi les moutons les plus grands et les plus foncés étaient en baisse, ce qui contredit à priori la règle que les membres les plus grands d’une population ont tendance à avoir plus de succès pour se reproduire. Le moutons Soay sur Hirta sont particulièrement intéressants parce qu’ils sont isolés.

320px-Southdown2 dans MOUTONLes moutons sont un des rares animaux chez lesquels les différences moléculaires ont été étudiées pour comprendre les préférences sexuelles des mâles. Cependant, cette recherche est sujette à controverse, et une étude de l’ »Oregon Health and Science University » qui a enquêté sur les mécanismes qui provoquent l’homosexualité chez les béliers a eu beaucoup de publicité. Des organisations telles que PETA ont fait campagne contre l’étude, accusant les scientifiques d’essayer de guérir l’homosexualité chez les ovins. L’université et les scientifiques impliqués ont vigoureusement nié ces accusations.

Les moutons sont parfois utilisés dans la recherche médicale, en particulier pour les recherches sur la physiologie cardio-vasculaire, dans des domaines tels que l’hypertension et l’insuffisance cardiaque. Les brebis gestantes sont aussi un modèle utile pour la femme enceinte et ont été utilisées pour étudier les effets sur le développement du fœtus de la malnutrition et de l’hypoxie. En sciences du comportement, les moutons ont été utilisés dans des cas isolés pour l’étude de la reconnaissance faciale, car leur processus mental de reconnaissance est qualitativement similaire à celui de l’homme.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello