Le Tigre ch.1

Posté par othoharmonie le 17 février 2012

 

Par Fulbert Dumonteil

 

Il n’y a peut-être pas dans la création de plus bel animal que le Tigre.

 Tigre de Sibérie (Panthera tigris altaica) au zoo de CopenhagueLe Tigre est un grand calomnié.

Autant sa renommée est terrible et sa légende odieuse, autant sa force est extraordinaire et sa beauté admirable. Sa souplesse, son agilité tiennent du prodige.

Rien n’égale la puissance et la grâce, le charme terrifiant et superbe de ce grand chat de neuf pieds !

Un classement puéril a fait du Tigre comme un vice-roi des animaux, ayant pour sultan le Lion.

Le Tigre ne relève que du Tigre et ne partage avec personne sa couronne ensanglantée.

C’est tout simplement le monarque de l’Asie, comme le Lion est le roi de l’Afrique. L’un règne en souverain sur les rives du Gange ; l’autre a pour trône l’Atlas !

Tous les deux sont des souverains terribles en même temps que de misérables bohémiens, sans cesse aiguillonnés par la faim, tourmentés par le jeûne, exposés à la mort, toujours à la recherche d’un dîner chimérique dans les jungles ou le désert.

 Panthera tigris amoyensisPotentats errants et affamés, ils logent éternellement à la belle étoile ; ils y couchent, ils y soupent ou n’y soupent pas et se campent contre un arbre ou un rocher, drapés dans leur maigreur majestueuse comme un mendiant espagnol dans son orgueilleuse pauvreté.

Indomptable et indompté, intraitable et cruel, hypocrite, ingrat, sans cesse altéré de sang, repu et jamais assouvi, implacable autant qu’irrésistible, égorgeant pour égorger, immolant pour son plaisir la victime qu’il ne saurait dévorer et se vautrant avec délices dans le sang qu’il ne peut plus boire, tel est le Tigre de la légende.

Celui-ci, on ne le trouve ni aux Indes, ni en Chine, ni dans aucun pays. Il n’existe que dans le domaine de l’ignorance et de la fantaisie.

L’imagination entoura le Tigre d’une auréole de carnage et il a passé, dans l’histoire naturelle, le muffle souillé de taches de sang que toutes les eaux du Gange ne sauraient laver. (à suivre)

  

 

DUMONTEIL, Fulbert (1830-1912) : Le tigre (1882).


Saisie du texte : S. Pestel pour la collection électronique de la Médiathèque André Malraux de Lisieux (07.II.2009)
Texte relu par : A. Guézou
Adresse : Médiathèque André Malraux, B.P. 27216, 14107 Lisieux cedex
-Tél. : 02.31.48.41.00.- Fax : 02.31.48.41.01
Mél : mediatheque@ville-lisieux.fr, [Olivier Bogros] 100346.471@compuserve.com
http://www.bmlisieux.com/


Diffusion libre et gratuite (freeware)


Texte établi sur un exemplaire (BmLx : nc) de l’ouvrage Les Animaux chez eux illustré par Auguste Lançon (1836-1887) paru chez L. Baschet à Paris en 1882.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello