• Accueil
  • > Archives pour février 2012

La rumeur sur le Loup

Posté par othoharmonie le 29 février 2012

            

A la source d’une peur, on trouve bien souvent une rumeur. Et au bout d’une rumeur, naît la peur. Il n’en est pas allé différemment de la peur du loup. Un jour on lui prête quelques méfaits, le lendemain chacun relaye ces croyances. Les médias les premiers.

La rumeur sur le Loup dans LOUP 320px-Czechoslovakian_Wolfdog_pairLa rumeur est toujours intimement liée à la peur. C’est sur la peur que la rumeur repose, mais, en contrepartie, elle entretient la peur et s’en fait le relais. Quand ce cercle vicieux est enclenché, c’est presque le mouvement perpétuel qui s’instaure entre ces deux pôles. Le loup n’a pas échappé à ce tourbillon infernal. Les premières accusations lancées à l’encontre de cet animal qui dérange ont lancé le processus. Des siècles de rumeurs, ensuite, ont créé de toutes pièces, petit à petit, l’animal cruel et sanguinaire qui erre encore aujourd’hui et connaît de beaux jours dans notre inconscient collectif. Il n’est pas rare de nos jours que le loup fasse l’objet de rumeurs, même dans des contrées dont il a totalement disparu. La peur se vend bien. Les médias le savent… Ils l’exploitent.                                                                                                                                                                                                                                                                                                            

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                   La « peur du sauvage » ou le témoin d’une société

 Loup gris commun (Canis lupus lupus)Pour comprendre une rumeur et, éventuellement, la combattre, il est donc avant tout indispensable de comprendre le groupe dans lequel elle surgit. Ainsi, Kapferrer espère faire naître une « radioscopie de la France profonde révélée par ses rumeurs ». De grands domaines de crispations semblent en dessiner les contours révélateurs : la peur de l’étranger, la peur pour les enfants, la peur pour la santé, la peur du changement, mais surtout, pour le cas qui nous occupe, la peur du retour à l’état sauvage. Les rumeurs de fauves semant la terreur dans les campagnes sont monnaie courante. « A l’évidence, elles reflètent un désarroi aigu du monde rural, c’est-à-dire ceux qui sont au front, face à la nature, cette même nature qu’un combat millénaire a réussi à faire reculer, à maîtriser, à rendre productive. Loin de se sentir soutenu par l’arrière, par ceux qui, de Paris, de la ville, prennent les décisions qui les concernent, ils se sentent lâchés. » (KAPFERRER, 1987, 184). Un éleveur parle des loups à un journaliste de « Terre Sauvage » : « J’en ai tué et je recommencerai. Vous croyez que c’est drôle de voir mourir ses brebis ? Vous croyez que les écolos de Paris accepteraient de vivre comme nous ? » (NICOLINO, 2003, 64). Le malaise profond du monde rural est indéniable, particulièrement en ce qui concerne l’écologie.                      

« Le loup-garou de Paris« , comme bon nombre de grands films, a contribué à donner du loup une image démoniaque. Ph.: www.  euroloup.com                                        

51604H3EH6L._SL500_AA300_ dans LOUPCes rumeurs sont unanimes selon Kapferrer, « on » nous envoie des bêtes sauvages. Pour ce qui est du retour du loup dans le Mercantour, l’accusation est portée haut et fort à l’encontre des écologistes. La thèse du retour naturel du loup est sévèrement réfutée par les éleveurs. « L’écologiste est la bête noire du paysan. Il tend à vouloir le supplanter dans ce qui fonde l’identité de la paysannerie : la gestion de l’environnement naturel. Le monde rural vit très mal les parachutages d’écologistes dans la campagne française : l’arrivée subite de ces experts en chambre lui parait être une insulte à sa propre compétence et à des siècles de traditions et d’expériences rurales, durement acquises sur le tas. Il est significatif que les « envoyeurs » des bêtes sauvages soient des écologistes : ce sont eux qui pilotent les avions et les hélicoptères. Le survol par avion est normal : l’écologiste dispose de larges moyens, puisqu’il est soutenu par le gouvernement, moyens qui font défaut à l’agriculture. D’autre part, on survole un pays comme on survole un dossier. A la différence des paysans qui connaissent à fond le dossier nature pour y plonger leurs mains dès l’aube, l’écologiste plane dans l’abstraction et légifère de façon irresponsable. Il est un apprenti sorcier. Ses décisions portent un grave préjudice à ceux qui connaissent véritablement la nature, qui vivent dans la nature, les paysans, les sociétés de chasse. En lâchant l’animal sauvage, on tue l’animal domestique, on rend impraticable la nature qu’il fallut tant de siècles pour contrôler. Pour le monde rural, rien n’est plus symbolique de l’utilité ou de l’inutilité des écologistes que la réimplantation d’animaux sauvages sous leur égide : lynx dans les Vosges, vautours en Cévennes. Ces actes séduisent les citadins : pour eux, la nature est un concept, l’état sauvage une compensation à l’état artificiel de leur environnement de béton. » (KAPFERRER, 1987, 184-185). A cet égard, il est important de signaler que, dans le cas qui nous occupe, les loups sont bien revenus en France naturellement, faute de quoi, ils auraient été abattus en toute légalité. La thèse est officielle et appuyée d’arguments solides. (voir : Espèce protégée ? Le droit ne suffit pas !)

640px-Canis_lupus_meute_Gramat« Derrière ce discours naturaliste, il y a un discours social, mettant à nu les rapports que le monde rural entretient avec son environnement. Dix années plus tôt, dans le cadre d’une enquête sur le loup en Limousin, les chercheurs citent une réflexion presque machinale des habitants : « Les loups vont revenir. » Cette phrase est un symbole. La campagne française se désertifie. Les villages abandonnés se multiplient ; les voies secondaires de la SNCF se ferment une à une. Les loups n’auront plus peur du bruit et de la présence raréfiée de l’homme. La nature redevient hostile. Les rumeurs de Bête expriment un désarroi profond. Dans les ruines des villages abandonnés, les bêtes vont revenir. Au niveau le plus profond, ce que craignent les ruraux, c’est le retour de la sauvagerie : dire que les bêtes sont de retour, c’est aussi porter un jugement sur les rapports sociaux, ou plutôt, leur absence. Laisser la France aller en friche, c’est s’engager lentement sur le chemin qui mènerait de façon inéluctable à l’Etat sauvage. » (KAPFERRER, 1987, 185-186).

Publié dans LOUP | Pas de Commentaire »

Nouvelles peurs du loup

Posté par othoharmonie le 29 février 2012

 

Que devient le loup parmi les nouvelles peurs ? La concurrence des grands dangers du XXIe siècle ne l’éclipse pas. Au contraire, elle lui donne une nouvelle dimension : de nos jours, c’est la dégradation de l’environnement et du monde sauvage qui inquiète.                                                                                                                                           

Un loup à reflets roux vu de faceAu XXIème siècle, on s’aperçoit avec horreur d’un échec important dans l’entreprise humaine : on n’a pas pu éradiquer la peur ! Tous les espoirs, jusqu’ici reposés sur la science, s’effondrent peu à peu. Il est courant d’entendre que, si les peurs changent, la peur reste ! Celle-ci ne se porte plus aujourd’hui sur des éléments naturels, mais bien sur les entreprises par lesquelles l’homme s’est dressé contre l’Ordre de la Nature. C’est pourquoi, afin de remédier à ces peurs tout à fait rationnelles, des mesures commencent timidement à être prises au niveau international. C’est bien là que se rejoignent les anciennes et les nouvelles peurs : le monde sauvage, jusqu’alors terrifiant, apparaît comme fragile. Le loup dont on a voulu à tout prix se protéger pendant des centaines d’années devient une espèce à protéger pour sauvegarder les équilibres naturels et la bio-diversité. Pendant ce temps, à en croire les spécialistes la peur du loup perdure dans nos inconscients. De son côté la rumeur, alimentée et relayée par les médias, utilise et entretient les peurs. Jusqu’où?                                                                                                                                                                

 

Le loup est mort, vive la peur

Nouvelles peurs du loup dans LOUP 320px-New_Guinea_Singing_Dog_profileLes nouvelles propositions pour l’agriculture s’entendent sur un consensus en trois piliers : « meilleure garantie de la sécurité sanitaire des aliments, multifonctionnalité (terme consacré pour désigner la protection de l’environnement, des paysages, de l’emploi rural, de l’aménagement du territoire et du bien-être animal) et développement durable… » (BERTHELOT, 2001, 39). C’est dans ce cadre que devra s’appliquer la prochaine réforme de la PAC (politique agricole commune) pour répondre aux attentes des citoyens, ou, en l’occurence, à leurs nouvelles peurs.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           

La peur du loup est en passe de se muer en peur de l’absence du loup. Légitime inquiétude les

Il s’agira pour l’homme de cesser ses protestations systématiques contre l’ordre de la Nature, de refuser toute douleur (effort compris), afin de retrouver une véritable dignité humaine. « La recherche, la transformation de la Nature, la transgression des interdits sociaux antérieurs sont alors légitimes et féconds s’ils témoignent d’une humanité en train de grandir et non de régresser. » (VIVERET, 2001, 96).                                                                                                 

320px-Canis_lupus_signatus_%28Kerkrade_Zoo%29_28 dans LOUPAinsi, la peur qui accompagne aujourd’hui le loup est-elle contradictoire. De quoi a-t-on le plus peur aujourd’hui ? Du retour d’un prédateur disparu? Ou de l’extinction progressive de la nature sauvage, de la biodiversité et des équilibres naturels, accompagnée d’une gestion sanitaire de plus en plus douteuse des animaux domestiques ? Il faudra faire des choix. A partir de là, les questions soulevées par les nouvelles peurs trouveront de nouvelles réponses. Les peurs et menaces nouvelles concernent aujourd’hui un enjeu beaucoup plus universel : pas seulement l’écologie, mais aussi l’homme et la Nature au plus profond d’eux-mêmes ! Si auparavant la peur avait pour objet la vie d’hommes, elle se porte de nos jours sur la vie « des » hommes ou de l’Homme. Les dérèglements de la Nature nous concernent tous. Pas un homme n’échappe aux lois de la Nature. Pas un être vivant ! La Nature est une entreprise universelle dont nous faisons tous partie !

Pollution de l’air, des mers (Erika, Prestige…), de la terre (déchets nucléaires), accidents industriels (Minimata, Sévéso, Bhopal, Tchernobyl…), catastrophe sanitaire de l’élevage intensif (vache folle, dioxine, peste aviaire…), OGM, clonage, désertification, criminalité financière… Voilà les peurs d’aujourd’hui ! Ne sont-elles pas au moins aussi inquiétantes que les peurs d’antan ? Et c’est cela que l’on nomme progrès ? « Quel progrès ? N’est-ce pas plutôt le résultat d’une conception exponentielle de la croissance ? D’un délire productiviste proprement irrationnel ? ». (RAMONET, 2001, 7). Dans cette conception, il semble que la rationalité ait succombé à son propre culte.

Publié dans LOUP | Pas de Commentaire »

LOUP

Posté par othoharmonie le 29 février 2012

LOUP dans LOUP 320px-Meute_loups_alphaLe loup est un mammifère carnivore de la famille des canidés. Il a la taille d’un grand CHIEN, la tête pointue surmontée de 2 oreilles droites mais relativement courtes, des yeux obliques et une queue touffue qui tombe vers le SOL. La couleur de son pelage varie, selon les races et selon les SAISONS, du roux au noir. Le loup vivait dans toute l’Europe et le Nord de l’Asie et de l’Amérique; il est de nos JOURS en voie de disparition et, dans certains pays, sa CHASSE est réglementée. FROID de loup : grand froid. Faim de loup : grand appétit. A pas de loup : sans bruit.

ANIMAUX solitaires, les loups, l’HIVER, se réunissaient en bandes qui ravageaient les campagnes et n’hésitaient pas, poussés par la faim, à s’attaquer à l’homme. La terreur qu’ils inspiraient est à l’origine de la légende des loups-garous, sorte de sorciers qui, la NUIT, se transformaient en loups. Cette croyance subsista jusqu’au-delà du Moyen Age puisqu’en 1591, le tribunal de Dole condamna un homme au bûcher, sur l’accusation d’être un loup-garou. L’Histoire connaît pourtant des loups sympathiques. Et, tout d’abord, la louve qui nourrit de son lait le jeune Rémus et son frère Romulus, futur fondateur de Rome. Il y a aussi, dit-on, les loups qui protégèrent de ses ennemis la filleule de Louis XI en se disposant en cercle autour d’elle.

Publié dans LOUP | Pas de Commentaire »

Protection du Loup

Posté par othoharmonie le 27 février 2012

 

    • Annexe 2 : Sont notamment interdits : a) toute forme de capture intentionnelle, de détention et de mise à mort intentionnelle; b) la détérioration ou la destruction intentionnelle des sites de reproduction ou des aires de repos; c) la perturbation intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d’hibernation, pour autant que la perturbation ait un effet significatif eu égard aux objectifs de la présente Convention; d) la destruction ou le ramassage intentionnel des œufs dans la nature ou leur détention, même vides; e) la détention et le commerce interne de ces animaux, vivants ou morts, y compris des animaux naturalisés, et de toute partie ou de tout produit, facilement identifiables, obtenus à partir de l’animal, lorsque cette mesure contribue à l’efficacité des dispositions de cet article.
  • Protection du Loup dans LOUP 220px-GevaudanwolfDirectives européennes du 21 mai 1992 et du 27 octobre 1997 concernant la conservation des habitats naturels ainsi que de la faune et de la flore sauvages :
    • CE/92/43 – Annexe 2 : Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 2 : espèces animales et végétales d’intérêt communautaire dont la conservation nécessite la désignation de zones spéciales de conservation modifiée par la Directive 97/62/CE : prioritaire.
    • CE/92/43 – Annexe 4 : Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 4 : espèce strictement protégée, la capture et la mise à mort intentionnelle est interdite tout comme la perturbation des phases critiques du cycle vital et la destruction de leurs aires de repos et de leurs sites de reproduction.
    • CE/92/43 – Annexe 5 : Directive Faune-Flore-Habitat, annexe 5 : espèce d’intérêt communautaire dont le prélèvement dans la nature et l’exploitation sont susceptibles de faire l’objet de mesures de gestion.

 


Publié dans LOUP | Pas de Commentaire »

Communication des loups

Posté par othoharmonie le 27 février 2012

Les loups communiquent surtout avec leur corps, mais aussi avec les sons, dont les hurlements.

 Hurler a un grand nombre de significations. Cela sert à rester en contact lorsque le groupe est très dispersé. Les loups hurlent aussi au début et à la fin de la chasse et s’ils veulent protéger quelque chose, comme leur territoire ou une proie fraîchement tuée.

 On pense que ces hurlements aident à maintenir le contact social et les liens au sein du groupe.

Le loup arctique a très peu d’ennemis. En dehors du froid terrible, l’homme est le seul à être un danger pour lui.

 La fourrure d’une de ces bêtes vaut environ 500 €. Mais, par un tel climat et de telles températures, peu d’hommes se risquent à attraper un loup arctique. C’est ce qui lui a permis de se perpétuer et il n’est pas menacé comme le sont d’autres loups.

Fichier:Loups arctiques.ogv

Publié dans LOUP | Pas de Commentaire »

Bibliographie du Loup

Posté par othoharmonie le 27 février 2012

Bibliographie du Loup dans LOUP 250px-She-wolf_suckles_Romulus_and_Remus

 

  1. [PDF]Le loup [archive] sur Wildtier Schweiz

enluminure représentant deux loup attaquant une bergerie

  1. Le loup est de retour en Belgique… après un siècle [archive] – Le Soir, 22 septembre 2011
  2. Loup de Gedinne: « seule une enquête ADN peut donner une certitude sur l’animal » [archive] – La Libre, 22 septembre 2011
  3. Le loup est de retour aux Pays-Bas [archive] – wallonie.be, 9 septembre 2011
  4. Instructions ministérielles sur la destruction de loups [archive]
  5. Sabrina Prini, 2002. Loup et pastoralisme. Quel prix pour une cohabitation ? . Thèse vétérinaire soutenue publiquement le 17 juin 2002, Lyon 1. Lire la version Html, Page 39, Document pdf  
  6. L’histoire du loup en France , Chronologie d’une destruction. www.loup.org 
  7. Atlas des mammifères du Nord-Pas-de-Calais, Gonn
  8. Le loup en Limousin : petite histoire d’une grande disparition [archive], L. Souny, 2002
  9. Site officiel du loup et des grands prédateurs en France [archive]

 

Il existe, en France, un musée du loup au Cloître-Saint-Thégonnec, commune des Monts d’Arrée dans le Finistère et un Muséoloups au lieu dit Les Angins, commune de Tannerre-en-Puisaye dans l’Yonne.

Publié dans LOUP | Pas de Commentaire »

Agneau de la Bible

Posté par othoharmonie le 26 février 2012

 

Agneau de la Bible dans MOUTON 220px-Emerging_lamb_croppedInnocent et fragile, gage de l’avenir du troupeau, l’agneau est une figure souvent évoquée dans la Bible. En groupe, les agneaux sont le peuple guidé par Dieu, le pasteur et le berger. L’agneau est aussi le juste, le croyant par excellence. Il est donc logique qu’il ait été l’objet de sacrifices, notamment de l’holocauste pratiqué par le Temple de Jérusalem.

L’agneau est surtout associé à l’une des fêtes majeures du judaïsme : la Pâque (Pressah) qui, selon la Bible, puise son origine dans l’Exode. Alors que la dixième plaie (les « dix plaies d’Egypte sont les malheurs que Dieu envoie à Pharaon pour le forcer à libérer les Hébreux) va s’abattre sur l’Egypte, Dieu conseille à Moïse et à son frère Aaron de badigeonner le linteau des portes des Hébreux avec du sang d’agneau. De la sorte, l’Ange de la mort reconnaît les maisons et ne frappe que celles où vivent les premiers-nés égyptiens. L’agneau pascal est donc destiné à souder la communauté d’Israël autour de son Dieu, qui l’a épargnée aux temps anciens, ce sang versé ayant permis de les sauver.

Fichier:Apokalyptisches Lamm.JPGLe christianisme a repris cette image biblique de l’agneau, qui sert à illustrer l’un des grands thèmes de l’art religieux chrétien, le sacrifice de Jésus. Lui, le juste souffrant sur la croix, pareil à cet innocent que le prophète Isaïe a décrit dans les Chants du Serviteur à propos de la persécution d’un juste : « Maltraité, il s’humiliait, il n’ouvrait pas la bouche, comme l’agneau qui se laisse mener à l’abattoir » [53, 7]. Pour Jean, dans son évangile, Jésus est l’agneau de Dieu (agnus deï), comme [1, 29]. Et quand Jésus crucifié reçoit le coup de lance, Jean ajoute : « Car cela est arrivé afin que l’Ecriture fût accomplie : pas un os ne lui sera brisé » [19, 36]. Jésus a versé son sang pour le Salut des hommes. Il est l’agneau, image de la renaissance et de la victoire de la vie sur la mort ; mais cet animal peut aussi être combattant, comme dans l’Apocalypse de Jean qui, l’identifiant à Jésus, le situe dans la lutte incroyable qui se déroulera à la fin des temps.

Chez les musulmans, l’agneau est consommé à l’aïd al-Kébir, fête qui commémore le sacrifice du fils d’Abraham (Ismaël pour la plupart des musulmans, Isaac pour d’autres).

Source : le Dictionnaire de Dieu par Pierre Chavot aux Editions France Loisirs.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Signe du Mouton

Posté par othoharmonie le 26 février 2012

Singe « Le Mouton » :

Le Mouton:Signe du Mouton dans MOUTON

Nom chinois: Yang
Rang Hiérarchique : huitième
Heures gouvernées par le Mouton : 13h à 15 h
Orientation de ce signe : Sud Sud Ouest
Saison et mois principal : été-juillet
Correspondance avec les signes solaires : Cancer
Elément stable : Feu
Souche : Négative

La personnalité du Mouton :

Ce signe est le plus féminin de tout le zodiaque chinois. On dit également qu’une personne née sous le Mouton est le bon samaritain du cycle lunaire. Elle est vertueuse, sincère et facilement compatissante. Elle a en général des manières douces et même timides. A son meilleur, le Mouton a une personnalité artistique, élégante, et manifeste beaucoup de créativité dans son travail. Dans les pires des cas, il se laisse trop facilement submerger par ses émotions et se montre pessimiste et circonspect. Le Mouton est renommé pour sa gentillesse et sa compassion. Il pardonne facilement et se montre compréhensif pour les fautes d’autrui. Il déteste les horaires fixes et ne peut pas accepter trop de discipline ou de critique. Attiré par les enfants et les animaux, il est près de la nature et généralement casanier. Le mouton est capable d’adulation pour l’objet de son affection, allant parfois même jusqu’à l’excès. Il est la proie d’humeurs changeantes et trouve impossible de travailler sous pression. Il a également de la difficulté à être objectif.

       L’apparence soumise du Mouton est en contradiction avec sa détermination intérieure. Lorsqu’il est menacé, il peut réagir fermement et avec passion même s’il déteste se battre.  Dans une querelle il va se renfrogner plutôt que de dire directement ce qui le tracasse.

 dans MOUTON       Les Chinois croient que la fortune sourit au Mouton à cause de la pureté de sa nature et de son bon cœur. Il est généreux de son temps et de son argent. Lorsque vous n’avez nulle part où aller et vous êtes sans le sou, vous pouvez être assuré que le Mouton ne vous fermera pas la porte. On dit qu’une personne née au cours de l’hiver de l’année du Mouton qu’elle connaitra une vie difficile car l’herbe est rare en cette saison et se nourrir demande des efforts considérables. Cependant, même dans les circonstances les plus difficiles, le Mouton dispose toujours des trois nécessités de base et les gens prennent toujours bien soin de lui. Son signe est le huitième du zodiaque chinois et, pour les Chinois, le chiffre huit symbolise la prospérité et le confort.

       Le Mouton a d’ailleurs une chance inouïe. Comme le Lièvre il obtient ce qu’il veut sans force et sans violence. Il va faire preuve d’une grande endurance passive et va vous épuiser à force de prières et de supplications. Il ne montrera pas son courage jusqu’au moment où vous tenterez de le briser.

       Le Mouton ne coupe vraiment jamais le cordon ombilical. Il revient toujours à sa mère et à ses petits plats. Il n’oublie jamais les anniversaires et les occasions spéciales. Il célèbre chaque fois avec éclats. Il est également très susceptible lorsqu’il s’agit de ses propres anniversaires de naissance, de le visiter et de lui envoyer une carte de prompt rétablissement.

Moutons Suffolk.JPGLe Mouton est fondamentalement un inquiet. Il a tendance à être pessimiste. Ses infortunes le touchent profondément et il ne s’en remet pas facilement. Un autre de ses handicaps consiste à avoir de la difficulté à se refuser quoi que se soit. Il dépense trop.

       Ce sont d’incorrigibles romantiques. La musique légère, le clair de lune, les repas aux chandelles ont pour eux un caractère magique.
Nullement fait pour les décisions, le Mouton va plutôt suivre le courant et se plaindre lorsque surgissent les difficultés. Néanmoins, on l’aime sincèrement à cause de sa bonne nature et parce qu’il a la gentillesse de partager tout ce qu’il possède. La femme et l’homme Mouton sont très près de leur famille et la comblent de soins.

       Tout au long de sa vie, il a besoin de pouvoir compter sur des amis forts et loyaux. Les caractéristiques franches et optimistes du Cheval, du Sanglier et du Tigre complètent bien sa personnalité. Il se retrouve également en parfaite harmonie avec le Lièvre. 

       Le Rat déteste la prodigalité et le manque de dévouement du Mouton. De plus, ce dernier n’a pas d’affinités avec les personnes austères nées sous le Bœuf ou les caractères pratiques comme le Chien, car tout deux n’ont aucune patience pour écouter les minauderies du Mouton. 

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Folklore autour du mouton

Posté par othoharmonie le 26 février 2012


Le symbolisme religieux et rituel des moutons a commencé avec quelques-unes des premières religions: les crânes de béliers (et de taureaux) occupaient un emplacement central dans les sanctuaires de Çatal Hüyük, il y a environ 8 000 ans. Dans la religion égyptienne antique, le bélier était le symbole de plusieurs dieux: Khnoum, Harsaphes et Amon (dans son incarnation comme dieu de la fécondité). D’autres divinités sont parfois montrées avec des attributs de mouton comme la déesse Ishtar, le dieu phénicien Baal et le dieu babylonien Ea-Oannes. Il existe aussi de nombreuses références au mouton dans la civilisation grecque ancienne. Le mouton Chrysomallos fait partie de la légende de la Toisond’or qui continue d’être racontée encore aujourd’hui.

Basco-Béarnaise face.JPGUne corne de bélier dite chofar (shophar) joue un rôle important dans les religions abrahamiques. Abraham, Isaac, Jacob, Moïse le roi David et Mahomet étaient tous bergers. Les moutons sont aussi les premiers animaux mentionnés dans l’Ancien Testament. Selon l’histoire, un bélier est sacrifié comme un substitut à Isaac après qu’un ange a retenu la main d’Abraham qui allait sacrifier son fils. L’Aïd el-Kebir est l’une des principales fêtes rituelles annuelles de l’islam au cours de laquelle des moutons (ou autres animaux) sont sacrifiés en souvenir de cet acte. Les Grecs et les Romains sacrifiaient aussi régulièrement des moutons dans leur pratique religieuse. Le judaïsme traditionnel offrait des moutons dans le cadre du Korban. Les traces de moutons, comme avec l’agneau de Pâques et l’emploi du shophar sont encore présentes dans les traditions juives modernes. Dans le christianisme, une congrégation est souvent évoquée comme un troupeau, et les moutons font partie de l’iconographie chrétienne de la naissance de Jésus. De nombreux saints chrétiens sont considérés comme des bergers. Le Christ est aussi décrit comme l’agneau sacrificiel de Dieu (Agnus Dei) et les célébrations de Pâques en Grèce ou en Roumanie s’accompagnent traditionnellement d’un repas avec de l’agneau « pascal ». En Allemagne et en Alsace, on mange un gâteau pascal en forme d’agneau.

En astrologie, le bélier est le premier (21 mars au 20 avril) signe du zodiaque occidental. Le mouton est aussi la huitième des douze animaux, avec les 12 ans de cycle de l’astrologie chinoise. Les moutons n’étaient pas consommés à Madagascar car on croyait qu’ils étaient les incarnations des âmes des ancêtres.

Publié dans MOUTON | 1 Commentaire »

Mouton Noir

Posté par othoharmonie le 26 février 2012


Mouton Noir dans MOUTONLe mouton noir est une métaphore utilisée de manière idiomatique dans plusieurs langues pour décrire une personne au comportement différent de celui de ses congénères, et que l’on réprouve habituellement. L’expression stigmatise une personne qui ne rentre pas dans la norme, et peut aussi désigner une personne ostracisée pour cette raison (voir l’expression française « brebis galeuse », sujet jugé néfaste que l’on tient à l’écart sous prétexte d’un risque supposé de contamination). L’expression vient du contraste entre les moutons blancs (habituels, normaux) et les moutons noirs (différents, qui sortent du rang). On utilise l’expression « la corneille blanche » (« белая ворона », « bielaїa vorona ») en russe.

Un mouton noir est donc une personne ne rentrant pas dans la norme. Sans aller jusqu’à la marginalisation de celui-ci, il est considéré comme différent voir fantasque par ses pairs. Là où le troupeau ira toujours dans le même sens, le mouton noir quant-à lui créera sa propre voie, volontairement ou pas.

Chez le mouton, la couleur blanche n’est pas une forme d’albinisme mais est due à un gène dominant qui empêche la production du pigment coloré ; la noirceur est donc la conséquence d’un gène récessif. Pour qu’une brebis et un bélier blancs aient un agneau noir, les deux doivent être hétérozygotes en ce qui concerne le gène codant pour le noir, avec une probabilité de 25 % que l’agneau soit noir. Une étude récente de l’Université agraire de Norvège montre que la couleur noire est due à un allèle E.D sur le locus.

le mouton noir et le troupeau ?

Là où cette différence fait sa force, elle peut également être un poids. Il n’est pas toujours évident d’assumer son originalité d’autant que celle-ci peu être pointée du doigt.

Le mouton noir est-il à l’écart du troupeau ?

Fichier:Mérinos d'Arles 2.jpgNon, et heureusement. Comme le disait Aristote, « l’homme est un animal social ». Nous avons besoin des autres pour avancer et évoluer.

Nous avons donc besoin du troupeau pour avancer. De même le troupeau à besoin de nous. Malheureusement, nous n’en prenons pas toujours conscience.

Notre originalité, notre capacité à ouvrir de nouvelles voies, font de nous des personnes uniques. Pour toutes ces raisons, nous apportons de la valeur là où l’uniformité fait l’impasse. Nous remettons en question ce qui est acquis et visons ainsi à l’amélioration des choses (même si nous n’y arrivons pas toujours).

Articles connexes

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

L’année du Mouton

Posté par othoharmonie le 26 février 2012


 L'année du Mouton dans MOUTON      Une année pleine de douceur qui vient à la suite de celle gouvernée par l’énergique Cheval. Une année de repos où il sera bon de faire la paix avec soi-même ainsi qu’avec les autres. Les choses progressent lentement et nous accordons davantage d’importance aux sentiments et aux émotions. L’influence du Mouton va nous rapprocher de nos foyers et de nos familles. Nous nous montrons davantage soucieux du bien être de nos proches et plus prodigues de notre temps et de notre argent.

       Protecteur des arts, le Mouton fait ressortir toute notre créativité naturelle. Nous sommes productifs et imaginatifs au sein de diverses entreprises artistiques et esthétiques. Les vibrations pessimistes qu’émet le Mouton nous rendent hypersensibles et irritables face à nos petits problèmes. Nous nous décourageons plus facilement si nos entreprises ne marchent pas à notre goût.

       Sur la scène mondiale, c’est une année tranquille et sans éclat. Accordez vous le temps de suivre vos impulsions. Rencontrez de nouveaux amis et voyagez ; investissez dans l’art et dans les antiquités. Faites cependant attention à bien contrôler vos dépenses si vous voulez éviter les répercussions d’une trop grande prodigalité.

       Souhaitons que l’amour du Mouton pour l’harmonie et son sens aigu de la coexistence pacifique avec ses ennemis nous exempte cette année de plusieurs bouleversements. Les modérés et les doux se font entendre et on suit leurs conseils. Les guerres, les conflits internationaux et les animosités entre individus se règlent habituellement au cours de l’année du Mouton.

 Une année pleine de douceur qui vient à la suite de celle gouvernée par l’énergique Cheval. Une année de repos où il sera bon de faire la paix avec soi-même ainsi qu’avec les autres. Les choses progressent lentement et nous accordons davantage d’importance aux sentiments et aux émotions. L’influence du Mouton va nous rapprocher de nos foyers et de nos familles. Nous nous montrons davantage soucieux du bien être de nos proches et plus prodigues de notre temps et de notre argent.

    Bizet01 SDA2011.JPG   Protecteur des arts, le Mouton fait ressortir toute notre créativité naturelle. Nous sommes productifs et imaginatifs au sein de diverses entreprises artistiques et esthétiques. Les vibrations pessimistes qu’émet le Mouton nous rendent hypersensibles et irritables face à nos petits problèmes. Nous nous décourageons plus facilement si nos entreprises ne marchent pas à notre goût.

       Sur la scène mondiale, c’est une année tranquille et sans éclat. Accordez vous le temps de suivre vos impulsions. Rencontrez de nouveaux amis et voyagez ; investissez dans l’art et dans les antiquités. Faites cependant attention à bien contrôler vos dépenses si vous voulez éviter les répercussions d’une trop grande prodigalité.

       Souhaitons que l’amour du Mouton pour l’harmonie et son sens aigu de la coexistence pacifique avec ses ennemis nous exempte cette année de plusieurs bouleversements. Les modérés et les doux se font entendre et on suit leurs conseils. Les guerres, les conflits internationaux et les animosités entre individus se règlent habituellement au cours de l’année du Mouton.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Moutons blancs et Moutons noirs

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Le symbolisme de la brebis n’est pas différent de celui du mouton ou de l’agneau, lequel dépend étroitement du symbolisme courant  dans le christianisme. Le récit gallois du Mabinogi de Peredus dépeint deux troupeaux de moutons, les uns blanc, les autres noirs, séparés par une rivière.

Fichier:Mouton ouessant 102.JPGA chaque fois que bêlait un mouton blanc, un mouton noir traversait l’eau et devenait blanc ; A chaque fois que bêlait un mouton noir, un mouton blanc traversait l’eau et devenait noir. Sur les bords de la rivière, qui symbolise probablement la séparation entre le monde terrestre de l’Au-Delà, se dressait un grand arbre, dont une moitié brûlait depuis la racine jusqu’au sommet et dont l’autre portait un feuillage vert.

Les moutons blancs devenant noirs symbolisent les âmes descendant du ciel sur la terre ; les moutons noirs devenant blancs figurent au contraire celles qui montent de la terre vers le ciel.

Mais il n’est pas certain qu’un tel symbolisme soit antérieur au christianisme ; il peut représenter l’adaptation du principe, formulé par César, suivant lequel il faut une vie humaine pour que les dieux acceptent de rendre une vie humaine.

C’est un des principes fondamentaux de la transmigration des âmes. Les brebis ont, d’autre part, un symbolisme maléfique et diabolique dans le récit irlandais du Siège de Druin Danghaire. Les mauvais druides du roi Cornac, roi d’Irlande en lutte contre la province de Munster et refusant de payer un tribut injuste, utilisent trois brebis noires, méchantes, hérissées de piquants de fer, qui viennent facilement à bout de plusieurs guerriers.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Le Mouton dans l’astrologie

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Mouton : 1907, 1919, 1931, 1943, 1955, 1967, 1979, 1991, 2003

Le Mouton (ou la Chèvre ou le Bouc) est le huitième animal dans l’ordre d’arrivée qui apparaît dans le zodiaque chinois, lié au calendrier chinois.

Le Mouton dans l'astrologie dans MOUTONLe « Mouton » est décrit comme étant libre, créatif, émancipé. On dit du Mouton qu’il s’entend bien avec le « Lapin » et le « Porc », et très mal avec le « Bœuf ».

Le Mouton est artiste dans l’âme, rétif à l’autorité et souvent dépensier.

Ce portrait résume non pas les caractéristiques personnelles mais les tendances du Mouton en général, il existe donc des différences énormes entre personnes nées dans une année du Mouton selon l’élément/agent de la naissance d’un Mouton.

Les Moutons ont un agent stable commun, identifié par le FEU ; par contre, leur agent annuel, lui, varie selon leur année de naissance, c’est ce qui détermine si un Mouton est agent/élément annuel : Métal, Eau, Bois, Feu ou Terre.

Pour savoir à quel agent/élément annuel un Mouton est identifié, il suffit de savoir que c’est le dernier chiffre d’une année de naissance qui le détermine :

0 et 1 = METAL

2 et 3 = EAU

4 et 5 = BOIS

6 et 7 = FEU

8 et 9 = TERRE

L’association entre l’agent/élément stable et l’agent/élément annuel détermine des caractéristiques de chaque Mouton.

Pour en savoir plus, sur les caractéristiques d’un agent/élément, consultez la page du Wu Xing

Fichier:Préalpes du sud 1.jpgLe Mouton dans l’astrologie tibétaine : Votre caractère est doux et facile, votre coeur est tendre : vous êtes ce ceux(celles) que l’on qualifie de « bonnes natures »… Un peu (trop) réservé(e), vous misez davantage sur les vraies valeurs : la discrétion, la justice, l’indulgence, le pardon… Vous aimez marcher droit, vous adapter et rencontrer les gens qu’il faut. Vous faites d’excellents seconds (ou aimez tirer les ficelles dans l’ombre) et laissez avec plaisir les premières places aux autres… Prenez garde à ceux qui en profiteraient bien pour vous « utiliser » ! Le pessimisme est votre épée de Damoclès et quand vous perdez le moral, vous perdez la boule en même temps… L’esprit filial vous dirige et en amour, vous avez surtout besoin d’être protégé(e) ou au moins sécurisé(e).

Pour en savoir plus : Signe mouton – Marie Claire

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Signe du mouton

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Créatif, artistique, apprécié, généreux, accommodant, sensible, soucieux. Le Mouton est un esprit rêveur et créatif, toujours en manque de temps pour explorer son moi intérieur. Il est plus confortable lors que profondément connecté avec lui-même. Pour être heureux le Moutons doit pouvoir vagabonder à où il en a envie. Le Mouton est par nature artistique et inventif. Il ‘est pas à la recherche de richesses matérielles et il se fie à son imagination pour enrichir sa vie. Cependant, le Mouton peut être très généreux avec ceux qu’il aime.

 Fichier:Tête Tarasconnais.jpgLe Mouton ne réussit pas toujours bien dans les relations romantiques. Il s’attache facilement et se sent insécurisé. Il se fait des soucis. Pour compenser son insécurité, le Mouton a besoin de sentir aimé et admiré en permanence. Le Mouton est extrêmement sensible et il se fera du mauvais sang pour des choses sans importance. En cas de conflit dans une relation, le Mouton se retirera en lui-même ou quittera physiquement la scène.

 Lorsque ses amours vont bien, le Mouton peut être très exigeant envers sa partenaire. Le Mouton ne fait pas que prendre, mais sait aussi donner à la personne aimée.

 Le Mouton qui apprend à contrôler ses soucis peut être très heureux. Lorsqu’il réalise que ses amis et sa famille l’attendent à son retour de ses voyages intérieurs, le Mouton peut être vraiment heureux.

 Signe occidental équivalent : le Cancer.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Rêver de Mouton

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Opposé à l’agneau, le mouton symbolise un état d’adulte négatif. Il représente celui qui n’a pas suivi les chemins de l’évolution et de l’individuation nécessaire à la conscience. L’homme ici n’est qu’un mouton, juste capable de suivre les autres. Il se conforme au groupe auquel il appartient sans discernement et sans réflexion personnelle.

Conformité, obéissance sans compréhension, manque de clarté.

 Rêver d’agneau

 Troupeau de moutons Il est très rare de rêver d’agneau. Ce symbole fait appel à un concept, une pensée philosophique difficile à cerner, celle du nécessaire processus de la mort cyclique qui nous régénère sans cesse. Rêver d’agneau, c’est prendre conscience de la richesse propre à la jeunesse et de son impermanence.

 L’agneau symbolise ainsi l’état d’enfance, l’enfance qui demeure en chacun, une certaine inconscience. Cet état est appelé à disparaître pour laisser place à un autre état plus proche de la conscience. Il faut faire le deuil de cet état d’innocence, renoncer pour pouvoir évoluer, se transformer.

Dans beaucoup de traditions, l’agneau est l’animal du sacrifice dédié à la divinité. Il représente l’innocence et la pureté, ce qui ne peut être corrompu. Il est faible et désarmé face à la dureté du monde. Mais la mort ne peut faire disparaître ses qualités, elle les transcende.

 L’agneau représente ainsi la conscience d’une faiblesse face au monde cruel, mais aussi la nécessité de préserver cette pureté. Seule la mort symbolique peut préserver cet état d’enfance. Ce qui ne meurt pas se corrompt, se dégrade. La mort et la naissance cyclique sont les seuls garants d’une jeunesse véritable. Si l’agneau n’était pas sacrifié, il deviendrait un mouton, un être sans autonomie et sans libre arbitre, sans intelligence. La mort de l’agneau représente le processus nécessaire à la conscience et à l’individuation.

 Pureté, sacrifice, mort initiatique.

  

Le site de Tristan-Frédéric Moir : http://tristan.moir.free.fr/Nouveausite/index.html

Psychanalyste – Psychothérapeute – Onirologue – Analyse et interprétation de rêves

En direct chaque mercredi de 23h à 1h30 sur
« Radio Ici & Maintenant ! » 95.2 FM

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Mouton et la science

Posté par othoharmonie le 25 février 2012

 

Mouton et la science dans MOUTON 200px-Sheep_goat_chimeraLes moutons sont généralement trop gros et se reproduisent trop lentement pour faire des sujets de recherche idéaux, ils ne sont donc pas un organisme modèle commun. Ils ont, cependant, joué un rôle influent dans certains domaines scientifiques. En particulier, l’Institut Roslin près d’Édimbourg, en Écosse a utilisé des moutons pour la recherche génétique qui ont donné des résultats célèbres. En 1995, deux brebis du nom de Megan et Morag ont été les premiers mammifères clonés à partir de cellules différenciées. Un an plus tard, Dolly, une brebis croisée Dorset-Finnoise a été le premier mammifère à être cloné à partir d’une cellule somatique adulte. Puis, Polly et Molly ont été les premiers mammifères à être à la fois transgéniques et clonés. En 2008, le génome du mouton n’est pas encore entièrement séquencé, mais une carte génétique détaillée a été publiée et une version préliminaire du génome complet par assemblage de séquences d’ADN de mouton et d’informations fournies par les génomes d’autres mammifères a été communiquée.

Pour étudier la sélection naturelle, la population de moutons Soay qui vivent en liberté sur l’île de Hirta a été utilisée pour voir l’influence de la taille du corps et de la coloration sur la réussite de reproduction. Les moutons Soay ont plusieurs couleurs et les chercheurs voulaient savoir pourquoi les moutons les plus grands et les plus foncés étaient en baisse, ce qui contredit à priori la règle que les membres les plus grands d’une population ont tendance à avoir plus de succès pour se reproduire. Le moutons Soay sur Hirta sont particulièrement intéressants parce qu’ils sont isolés.

320px-Southdown2 dans MOUTONLes moutons sont un des rares animaux chez lesquels les différences moléculaires ont été étudiées pour comprendre les préférences sexuelles des mâles. Cependant, cette recherche est sujette à controverse, et une étude de l’ »Oregon Health and Science University » qui a enquêté sur les mécanismes qui provoquent l’homosexualité chez les béliers a eu beaucoup de publicité. Des organisations telles que PETA ont fait campagne contre l’étude, accusant les scientifiques d’essayer de guérir l’homosexualité chez les ovins. L’université et les scientifiques impliqués ont vigoureusement nié ces accusations.

Les moutons sont parfois utilisés dans la recherche médicale, en particulier pour les recherches sur la physiologie cardio-vasculaire, dans des domaines tels que l’hypertension et l’insuffisance cardiaque. Les brebis gestantes sont aussi un modèle utile pour la femme enceinte et ont été utilisées pour étudier les effets sur le développement du fœtus de la malnutrition et de l’hypoxie. En sciences du comportement, les moutons ont été utilisés dans des cas isolés pour l’étude de la reconnaissance faciale, car leur processus mental de reconnaissance est qualitativement similaire à celui de l’homme.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Histoire de Dolly la Brebis

Posté par othoharmonie le 24 février 2012

 

Dolly  (5 juillet 1996 – 14 février 2003) est le nom donné à une brebis célèbre pour avoir été le premier mammifère cloné de l’histoire à partir d’un noyau de cellule somatique adulte par l’équipe de Keith Campbell et Ian Wilmut chez PPL Therapeutics, en association avec le Roslin Institute à Édimbourg en Écosse.

Histoire de Dolly la Brebis dans MOUTONLe 2 avril 1996, la manipulation génétique est réalisée par une équipe de chercheurs (Ian Wilmut et Keith Campbell) écossais chez PPL Therapeutics en Écosse à partir de cellules de glande mammaire de la brebis adulte « geniees », dont le noyau cellulaire est transplanté dans l’ovule énucléé d’une autre brebis, nommée Belinda. 277 cellules-œufs furent créées, qui donnèrent naissance à 30 embryons. Un seul d’entre eux put se développer jusqu’à l’âge adulte : Dolly. Pour la première fois, un être viable issu de cette technique de clonage va survivre. Le 23 février 1997, le monde apprend la naissance d’une agnelle, Dolly, obtenue à partir d’une cellule de glande mammaire d’une brebis âgée de 6 ans, dont elle est la copie génétique conforme. La production en séries d’individus possédant le même patrimoine génétique est devenue possible. Le 6 janvier 1998, un physicien américain, Richard Seed, annonce qu’il a l’intention de cloner des êtres humains.

Les scientifiques écossais ont appelé la brebis Dolly en hommage à Dolly Parton, chanteuse américaine de country dotée d’une poitrine avantageuse, car le clonage a été réalisé à partir de cellules de glande mammaire.

Dolly est exposée depuis son décès en 2003 au Musée royal d’Écosse, à Édimbourg.

220px-Francisco_de_Zurbar%C3%A1n_006 dans MOUTONLe fait que le clonage de Dolly ait eu un tel succès est dû au fait que ce fut le premier mammifère né sans qu’une fécondation d’un ovule par un spermatozoïde ait eu lieu, par la technique de la constitution d’un embryon par fusion en laboratoire d’un noyau cellulaire et d’un ovule énucléé : la brebis ainsi née possède un patrimoine nucléaire identique à un individu déjà existant. Cependant, Dolly n’est pas le clone parfait de Belinda. En effet, dans l’ovule utilisé, comme dans toutes les cellules, se trouvaient des organites, les mitochondries (les « usines énergétiques » de la cellule), qui possèdent leur propre patrimoine génétique. Dolly est donc aussi le fruit de la brebis qui a donné son ovule.

Les chercheurs se sont vite aperçu qu’elle vieillissait rapidement. L’arthrite prématurée de Dolly a été attribuée au fait que la cellule prise sur Belinda alors âgée de 6 ans disposait de télomères raccourcis. Cela est dû au fait que la longueur des télomères est réduite après chaque division cellulaire. De fait, Dolly avait un patrimoine génétique vieux de 6 ans dès sa naissance.

D’autres interprétations indiquent que l’arthrite de Dolly pourrait être due à son mode de vie trop protégée en laboratoire.

Dolly a finalement été euthanasiée en février 2003 suite à ses problèmes d’arthrite précoce et des difficultés respiratoires

220px-Lammetje_%28Nunspeet_2004%29Le clonage à partir de cellules différenciées d’un organisme adulte constitue une avancée importante :

  • Cela prouve que la régulation de l’expression des gènes est réversible. On s’en doutait depuis des années, mais on n’avait pas de preuve aussi éclatante.
  • Cela représente une possibilité technique très intéressante dans la perspective de la production d’animaux transgéniques (qui possèdent des gènes en plus, par exemple, des gènes qui codent des protéines humaines utilisées à des fins médicales) ou d’animaux présentant des qualités particulières.

Ce phénomène médiatique a été aussi le moyen de diffuser des idées fausses qu’un clone est la copie conforme d’un autre individu. L’identité est celle de l’ADN nucléaire, ce qui implique que le clone n’est donc :

  • ni génétiquement identique à un autre individu : le patrimoine génétique est composé de l’ADN nucléaire contenu dans le noyau des cellules de l’organisme et de l’ADN mitochondrial (ADNmt) contenu notamment dans le cytoplasme de l’ovule (donc aussi dans l’ovule énucléé). À l’origine, les chercheurs pensaient que l’ovule énucléé était un environnement qui devenait neutre au fur et à mesure de l’expression de l’ADN, mais les recherches ont montré que l’ADNmt contribue à la reprogrammation de l’ADN du noyau cellulaire, il interagit avec l’ADN nucléaire et influence donc son expression, et, une fois l’organisme parvenu à maturité, il joue un rôle dans la respiration cellulaire, la production des protéines et l’homéostasie (certaines maladies génétiques sont donc exclusivement mitochondriales). Demeure néanmoins l’identité non négligeable de l’ADN nucléaire.
  • ni une physionomie identique : conséquence du rôle du milieu (dont participe notamment l’ADNmt) dans lequel s’exprime l’ADN, même si une grande ressemblance existe, elle est finalement moindre que celle qui existe entre des jumeaux homozygotes. Autant dire que pour une brebis blanche les traits physionomiquement distinctifs ne sont pas nombreux, ce qui renforce la grande ressemblance entre Dolly et Belinda.

220px-Rumunia_5806Depuis cette époque, d’autres mammifères tels que chevaux et taureaux ont été clonés et on estime qu’il peut s’agir d’une technique intéressante pour sauvegarder les espèces en voie de disparition.

Impact de Dolly dans la culture

  • En 2002, Steve Reich, compositeur de musique contemporaine, créait Three Tales, une œuvre s’inspirant en partie de l’aventure technologique constituée par Dolly, et qu’il met en perspective avec d’autres avancées technologiques cruciales du XXe siècle et leurs conséquences historiques.
  • En 2008, le groupe Ez3kiel cite Dolly dans sa musique  » Versus  » .

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Troupeau de moutons

Posté par othoharmonie le 24 février 2012

 

Chrysoma Ulysse a combattu le cyclope Poplyphème

Le cyclope Polyphème était le fils du dieu Poséidon et de la nymphe Thoosa. Selon le mythe, il était gigantesque et se nourissait de chair humaine.

Troupeau de moutons dans MOUTON 220px-Suovetaurile_LouvreComme tous les cyclopes, il n’avait qu’un seul oeil situé au centre de son front. Il faisait paître son troupeau de moutons sur le mont Etna, près de la caverne où il habitait.

Il est le plus populaire des cyclopes car il a combattu le héros Ulysse dans son odyssée de retour.

Ulysse avait débarqué avec son équipage sur les terres de celui-ci et trouvèrent la grotte. Le monstre revient avec son troupeau et les surprend.

Disant se nommer ‘personne’, Ulysse lui demanda de pouvoir rester se reposer un peu. Polyphème s’empara de deux membres du groupe et les dévora sur le champ. Puis il plaça une grosse pierre devant l’entrée de la caverne pour les garder prisonniers.

Le cyclope dévora plusieurs des membres de l’équipage, quand il but du vin au point de s’enivrer et de tomber endormi. A l’aide d’un tronc d’arbre qu’ils ont aiguisé, ils crevèrent l’oeil du monstre qui dormait.

Polyphème complètement aveugle laissa ses moutons sortir en touchant leur dos pour s’assurer de ne pas laisser sortir les intrus de la caverne. Les aventuriers se sont donc accrochés sous les moutons pour s’enfuir.

Une fois dans leur embarcation et en direction de la haute mer, l’équipage se mit à lancer des injures au cyclope. Celui-ci lança de gros rochers en direction des voies, mais ils purent malgré tout s’enfuir. 

Polyphème demanda l’aide de ses frères pour se venger contre ‘personne’, et ceux-ci pensait qu’il était devenu fou. Il demanda à son père Poséidon de le venger, et déchaîna plusieurs tempêtes redoutables contre le héros.

 220px-Liten_askenasisk_sjofar_5380 dans MOUTONllos

Dans la mythologie grecque, Chrysomallos (en grec ancien Χρυσόμαλλος / Khrusómallos, de χρυσός / khrusós, « l’or » et de μαλλός / mallós, « la touffe de laine ») est une créature fantastique douée de parole et représentée comme un bélier ailé à la toison d’or et aux cornes d’or.

Légende

Il apparaît pour la première fois lorsqu’il est convoqué par le dieu Hermès : celui-ci lui donna pour mission de sauver les enfants de Néphélé. Mais seul Phrixos survécut. Et celui-ci fit sacrifier le bélier en l’honneur de Zeus.

La Toison de Chrysomallos fut donnée à Éétès : c’est la fameuse Toison d’or.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Mouton-Rothschild

Posté par othoharmonie le 24 février 2012

Premier Grand Cru Classé de Pauillac

« Premier je suis, second je fus, Mouton ne change…. »

 

Image illustrative de l'article Château Mouton RothschildChâteau Mouton Rothschild est l’un des plus célèbres vins au monde. En 1893, le Baron Nathaniel de Rothschild acquièrt à Pauillac le Château Brane-Mouton qu’il nomme aussitôt Château Mouton Rothschild . En 1922, le Baron Philippe de Rothschild, âgé d’à peine 20 ans, s’investit pleinement dans la propriété. Le meilleur second cru classé du classement de 1855 obtient son entrée dans le club des premiers crus classés en 1973 grâce à un décret signé par Jacques Chirac. Château Mouton Rothschild est connu depuis 1945 pour afficher chaque année sur sa bouteille, une étiquette réalisée par un grand artiste comme Picasso, Miró ou Warhol. Château Mouton Rothschild est aujourd’hui la propriété de la Baronne Philippine de Rothschild. Philippe Dalhuin est aux manettes de la propriété depuis 2004, il assure une constance irréprochable à ce merveilleux cru de Pauillac. L’arrivée de Philippe Dalhuin, ancien directeur de Château Branaire-Ducru, a permis aux vins de cette légende de Pauillac de renouer avec les sommets. Un important travail dans les chais ainsi qu’une sélection encore plus rigoureuse ont permis de rendre les vins de Mouton encore plus harmonieux et plus précis. Très recherchés, les vins de Mouton Rothschild ont définitivement renoués avec leur devis : Premier je suis, second je fus, Mouton ne change. Château Mouton Rothschild réalise son second vin, Le Petit Mouton, qui lui aussi a fait d’énormes progrès.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

Mouton animal totem

Posté par othoharmonie le 24 février 2012

Fichier:Ansdell Richard A Ewe with Lambs and A Heron Beside A Loch.jpgS’il est votre animal totem, vous êtes paisible et modeste. Vous apportez chaleur, amour et sécurité à votre famille et sacrifiez volontairement vos besoins pour satisfaire les siens. Vous appréciez la compassion et le service. Vos proches font l’expérience de vos éclats spontanés de joie et apprennent de vous comment profiter des plaisirs simples. Vous aimez célébrer les nouveaux commencements, comme le premier jour du printemps. Vous êtes une source de réconfort et de consolation lorsque la mort est imminente, car vous comprenez le voyage de l’âme dans l’au-delà.

IL PEUT VOUS AIDER A :
- mieux exprimer vos émotions, surtout la joie et le bonheur.
- profiter des plaisirs de tous les jours.
- mettre votre éducation et vos talents au service des autres.
- accepter l’amour et la protection d’autrui.

ACCEDEZ A SON POUVOIR EN :
- guérissant les blessures du passé avec l’aide d’un thérapeute ou d’un conseiller.
- pardonnant les membres de la famille et en éliminant tout sentiment négatif à leur égard.

EN TANT QUE GUERISSEUR :
- purifie le corps.
- aide à guérir du mauvais traitement. Gif moutons

EN TANT QUE GARDIEN OU PROTECTEUR :
- protège contre la violence.
- garde votre groupe social.

Publié dans MOUTON | Pas de Commentaire »

123456
 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello