• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 28 janvier 2012

Renard et Fiction

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Renard et Fiction dans RENARD 220px-Fox0290Dans les fictions mettant en scène des humains, le renard est souvent pris comme métaphore du personnage rusé. Par exemple Jack Dawkins dans Le Renard de Charles Dickens et bien d’autres personnages de fiction nommés Le Renard. Mais aussi Zorro, (qui signifie « renard » en espagnol), un personnage créé en 1919 par Johnston McCulley : c’est un justicier masqué vêtu de noir qui combat l’injustice en Californie espagnole au XIXe siècle. Ce personnage a inspiré des romans, des bandes dessinées, des films, des séries télévisées, des dessins animés, des jeux et d’autres héros masqués.

 Dans les fictions animalières, en Europe, les renards apparaissent dans plusieurs récits mélangeant faits réels et fiction, où ils sont souvent persécutés. Au Moyen Âge, il est souvent dépeint en tant que membre du clergé, courtisant ses assistances, des moutons, qu’il peut à loisir croquer. Dans les siècles suivants, c’est plutôt la ruse du renard qui est mise en avant, qu’elle soit sournoise ou astucieuse.

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard de Littérature

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Parmi les textes célèbres mettant en scène un renard, on peut citer :

Une enluminure représentant un renard encapuchonné qui lit un manuscrit. Le Roman de Renart, datant du Moyen Âge et son adaptation au XIXe siècle par Maurice Genevoix, Le Roman de Renard (Genevoix).

 Les fables d’Ésope de l’antiquité grecque, qui inspirèrent Jean de La Fontaine au XVIIe siècle : 

  • Le Corbeau et le Renard, qui montre un renard flatteur et trompeur.
  • Le Renard et la Cigogne, qui montre un renard penaud de s’être retrouvé piégé par la cigogne qu’il avait trompée.
  • Le Renard et les Raisins, qui montre un renard feignant de mépriser des raisins inaccessibles.
  • Le Renard et le Bouc: le renard se sort du puits où il était tombé avec le bouc en montant sur les cornes de celui-ci, mais sans tenir la promesse qu’il avait faite d’aider ensuite son compère à s’en extraire.
  • etc.

 Dans Pinocchio de Carlo Collodi, un renard qui feint d’être boiteux et un chat qui prétend être aveugle parviennent toujours à détourner le héros principal du droit chemin.

 Dans Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry, un renard apprend au héros principal la vraie valeur des choses et en premier lieu celle de l’amitié.

 Renard de Littérature dans RENARD 220px-Deiker_Jagdbare_Tiere_1093214Fantastique Maître Renard est un livre pour enfants écrit par Roald Dahl, où un renard qui trouve une astuce pour échapper à la famine, ainsi que d’autres animaux, quand trois fermiers décident d’établir un blocus pour l’empêcher de venir voler leurs volailles. En 2010 il a été adapté en animation en volume sous le titre de Fantastic Mr. Fox.

Le Renard et le Chien courant est un roman de Daniel P. Mannix paru en 1967 et qui a inspiré les longs-métrages d’animation des studios Disney, Rox et Rouky (1981) et Rox et Rouky 2 (2006). C’est l’histoire de l’adversité d’un chien et d’un renard roux.

 Films et animations

Le Renard et l’Enfant est un film dramatique réalisé par Luc Jacquet raconte l’histoire d’un fillette liée d’amitié avec un renard qu’elle parvient à apprivoiser.

La Chasse au renard est un dessin animé de Donald Duck produit par Walt Disney.

 Musique

Dans le Renard, un ballet d’Igor Stravinski inspiré d’un conte russe, un renard s’attaque à un coq en se déguisant en religieuse, puis en mendiante.

Gif renardsUne chanson enfantine allemande intitulée Fuchs, du hast die Gans gestohlen (littéralement : Renard, tu as volé l’oie) raconte la mise à mort par un chasseur d’un renard ayant dérobé une oie. Personne ne sait qui a écrit les paroles de cette chanson enfantine, ni quand la mélodie en a été composée.

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard Volant

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Renard volant Ou Roussette (chiroptère)

Renard Volant dans RENARD 220px-Mariana_Fruit_Bat_2Roussette est un nom vernaculaire ambigu en français, pouvant désigner plusieurs espèces différentes de chauves-souris frugivores, plus précisément parmi les Ptéropodidés, appelés aussi renard volant. C’est le cas notamment des espèces des genres Acerodon, Pteropus et Rousettus.

 Le terme vient de russet (« roussâtre »), un diminutif de « roux ».

Il faut attendre le XVIIIe siècle, en 1765, pour que le terme « roussette », désigne une chauve-souris dans les dictionnaires français, en plus de poissons (les chiens de mer) ou d’un oiseau (la fauvette des bois).Golden_crowned_fruit_bat dans RENARD

 Dans le Dictionnaire de l’Académie française, ce terme est mentionné à partir de la 5th Edition (1798) qui la définit comme un simple synonyme des espèces de chauves-souris appelées « rougette ». La 6th Edition (1832-5) précise leur grande taille et leur localisation « aux Indes orientales et dans les îles d’Afrique ».

 Le Trésor de la langue française informatisé (TLFi) donne une définition plus complète, précisant que la roussette est « de couleur rousse, nocturne et frugivore », tout en la localisant plutôt en « Asie du Sud et en Océanie ».

 Définition qui diverge peu de celle du dictionnaire français Larousse mais qui la localise plus largement dans les « régions tropicales de l’Ancien Monde ».

 Toutefois le Dictionnaire de la langue française d’Émile Littré, publié en 1863, définit le terme roussette comme un ancien nom du ptérope ou « rougette (ptérope rubrical) ». C’est-à-dire l’espèce Pteropus rubricollis, l’un des synonymes semble-t-il de la Roussette de Malaisie,.

 Renard volant

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard Gris

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Renard Gris dans RENARD 200px-Taxidermied_grey_fox_faceLe Renard gris d’Amérique (Urocyon cinereoargenteus) ou Renard des arbres appelé également Renard Argenté est une espèce de renard appartenant à la famille des Canidae.

 Ce renard mesure entre 53 et 81 cm de long. Sa queue mesure 27-44 cm et il pèse entre 3 et 7 kg. Le renard gris d’Amérique a une petite crinière sur le cou, et son dos est marqué d’une bande centrale gris foncé. La nuque est teintée de fauve ; les flancs et les pattes, le menton et le ventre sont blancs ou crèmes. Suivant les individus, le pelage est moucheté ou rayé de blanc, gris et noir.

 Le renard gris d’Amérique vit en couple dans les bois. Il saute et grimpe avec l’agilité d’un chat. Nocturne, il mange insectes et petits mammifères, fruits et graines suivant les saisons. Il habite un ancien terrier, le plus souvent le creux d’un arbre, jusqu’à 9 mètres au-dessus du sol ou sous un toit.

  Urocyon cinereoargenteusLe renard gris d’Amérique a une portée moyenne de 4 petits (entre 1 et 10). Chaque renardeau naît les yeux fermés (ils ne s’ouvrent que vers 9 à 12 jours) ; il est recouvert d’une fourrure noire. Dès 4 semaines, il s’aventure hors du terrier sous la garde d’un parent, et commence à prendre des aliments solides 2 semaines plus tard.

 On trouve ce renard en Amérique du Nord, depuis le sud du Canada, et jusqu’au nord de l’Amérique du Sud (Venezuela et Colombie) dans les forêts tempérées, les forêts tropicales et les zones urbaines.

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard du Tibet

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Le renard du Tibet (Vulpes ferrilata), parfois appelé renard des sables du Tibet ou renard tibétain, est une espèce de renard qui vit principalement au Tibet. Celui-ci pourrait vivre 8 à 10 ans dans des conditions idéales, mais ne vit rarement plus de 5 ans dans la nature.

 Renard du Tibet dans RENARD 250px-Tibet_FoxCette espèce habite particulièrement les steppes et les semi-déserts du plateau tibétain. Sa répartition rencontre le territoire de l’Inde (Ladakh), de la Chine (provinces de Xinjiang, Gansu, Qinghai, Sichuan et Yunnan) ainsi que du Népal (région de Mustang (nord de l’Himalaya)). Il est aussi probablement présent dans la province chinoise du Bhoutan.

Le plateau tibétain devrait rassembler près de 37 000 renards du Tibet, selon les estimations de 1989, avec une densité de deux à quatre individus par km2. Il côtoie, au nord de son aire de répartition géographique, son congénère le renard des steppes (Vulpes corsac).

 Le renard du Tibet est connu pour habiter les plaines et régions montagneuses. Les prairies  semi-aride à arides, où il peut trouver des pikas à lèvres noires, sont son habitat typique. Il passe beaucoup de temps le jour dans un terrier ou un creux dans le paysage. Il habite à des altitudes pouvant atteindre de 2 500 m à 5 300 m, mais généralement il atteint une altitude de 3 500 m ou plus.

 Le renard du Tibet est long de 57,5 à 70 centimètres, auxquels s’ajoute une queue de 40 à 47,5 centimètres. Il est plus large que le renard des steppes (Vulpes corsac). L’adulte pèse entre 3 et 6 kilogrammes. Par rapport aux autres renards, il a un museau assez long ainsi que de très grandes canines. C’est aussi lui qui a la meilleure ouïe parmi les renards.

 Sa fourrure épaisse et douce est constituée d’un sous-poil dense qui lui permet de résister à des froids descendant jusqu’à -40°C. Celle-ci est généralement grise mais peu être aussi noire, brune ou rouille, même jaunâtre sur le cou et le dos. Il possède aussi une bande de couleur fauve sur le dos et une blanche sur la queue, les pattes, le museau et le ventre.

 Il se nourrit principalement de pikas à lèvres noires (Ochotona curzoniae), petit mammifère lagomorphe à peu près de la grosseur d’un hamster. Cette espèce est particulièrement appréciée par le renard du Tibet. Parfois, c’est en suivant les ours brun (Ursus Arctos) pour attraper les pikas à lèvres noires qui s’échapperont quand l’ours creusera pour les atteindre dans leur terrier. Il complète son alimentation par des rongeurs, des lièvres, des lapins, des insectes, des charognes et quelques plantes. Rarement, il s’attaque à des antilopes du Tibet (Pantholops hodgsonii).

 Étant une espèce fidèle, les renards du Tibet chassent en couple, ils partagent ainsi toute la nourriture capturée.

 Menaces et conservation du Renard

220px-CEM-44-La-Chine-la-Tartarie-Chinoise-et-le-Thibet-1734-2568 dans RENARDLe renard du Tibet n’est pas en danger selon l’UICN et il est ainsi classé comme espèce à préoccupation mineure (least concern). Les principales menaces pour cette espèce est l’humain, qui le chasse et détruit son habitat. Les communautés locales le chassent pour sa fourrure souvent pour en faire des chapeaux. La décroissance des populations de pikas, sa principale source d’alimentation, en est une autre. Le problème est que les gouvernements du plateau tibétain mettent de l’avant un programme d’empoisonnement des pikas, une espèce nuisible à l’homme dans cette région. Une baisse de ces populations pourrait affecter de façon notable les populations de renards du Tibet. Dans la province chinoise de Sichuan, la destruction de l’habitat est aussi une menace pour l’espèce.

 Tout de même, l’espèce est protégée dans plusieurs grands parcs de la  Chine,  principalement cinq parcs totalisant une superficie de 616 000 km2. Par contre, il n’est pas signalé encore de succès de reproduction en captivité.

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard des Steppes

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Le renard corsac (Vulpes corsac) est un mammifère de la famille des canidés et du genre Vulpes originaire des steppes mongoles.

  Vulpes corsacLe corsac est plus petit que le renard commun et est plutôt de la taille d’un chien classé moyen (50 à 60 cm). Sa queue mesure une vingtaine à une trentaine de centimètres. Son manteau est grisâtre avec les pattes fauves, le ventre et le menton sont blancs. Sa tête est de taille moyenne et avec un museau pointue, mais ni trop long, ni trop court. Ses dents sont plus petites que celles du renard commun.

 Le renard corsac vit dans les steppes et les semi déserts asiatiques. Il évite les zones d’agriculture, les forêts et les fourrés. Il s’abrite généralement dans des terriers creusés par d’autres animaux.

 Son aire de répartition s’étend depuis les rives orientales de la Volga, au sud de l’Oural, jusqu’en Mongolie, dans une vaste région communément appelée ex-URSS.

 Dans la nature, les renards corsac sont des animaux nocturnes. Par contre, en captivité, ils sont très actif durant la journée. Nomades, ils ne gardent jamais le même terrier et descendent vers le sud lorsque les conditions de chasse deviennent trop rudes. Ils sont relativement sociables et il arrive même parfois que plusieurs individus séjournent dans le même terrier. Ils ont des sens bien développés, ce qui en fait de bons chasseurs, néanmoins ils sont assez lents par rapport à leur taille. Il n’est pas rare de les voir chasser en petits groupes.

 Le renard corsac est carnivore. Il mange principalement des rongeurs mais aussi des insectes, des pikas, des oiseaux et quelques plantes.

 Le renard corsac est monogame et sa période de reproduction se déroule entre janvier et mars. Après une période de gestation qui varie entre 50 et 60 jours, la femelle met bas une portée généralement de 2 à 6 petits. A la naissance, les renardeaux pèsent un peu plus de 60 g.

Renard des Steppes dans RENARD 250px-KorsakAvec de nombreux groupes éliminés par les humains, voire le changement climatique, il n’y a pourtant pas avant août 2009 de programme connu de protection de ce renard corsac. Dès la fin du XIXe siècle, il est chassé à grande échelle pour sa fourrure dont le marché fructifie encore maintenant. Durant le XVIIe siècle, il est un animal de compagnie très populaire.

 De fait, depuis août 2009, la troisième édition du Livre rouge, enfin disponible en Ukraine, protège ce renard corsac, considéré comme un nuisible par les agriculteurs.

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard Afghan

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Le renard de Blanford (Vulpes cana), parfois appelé renard afghan, est une espèce de renard qui vit au Moyen-Orient.

  Vulpes canaIl tire son nom du naturaliste britannique William Thomas Blanford.

 Le renard de Blanford mesure environ 42 cm et a une queue de 30 cm. Il pèse entre 0.9 et 1.5 kg. Ce petit renard a les oreilles et la queue plutôt longues, le corps tacheté de noir, gris et blanc, le ventre blanc, une bande foncée sur le dos, et la démarche feutrée et féline. Il chasse, solitaire et nocturne, insectes et petits animaux. Il aime les fruits, c’est pourquoi on le rencontre près des vergers et des bosquets.

 Le renard de Blanford vit uniquement dans les régions montagneuses désertiques du Moyen-Orient. Il est assez commun dans le Sud-Est d’Israël, et se trouve aussi en Afghanistan et dans les pays voisins

 Saison des amours : décembre – janvier

  • Temps de gestation : 50 à 60 jours
  • Petits par portée : 1 à 3
  • Allaitement : 60 jours
  • Maturité sexuelle : 8 à 12 mois
  • Longévité : 4 à 5 ans en moyenne

 On estime le nombre d’individus adultes à un millier environ, ce qui a entraîné la classification de l’espèce comme espèce vulnérable par l’UICN.

                                                              Gif renards

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard de Magellan

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

Le renard de Magellan (Lycalopex culpaeus, syn. Pseudalopex culpaeus ou Dusicyon culpaeus), aussi connu sous le nom de Loup de Magellan ou Renard des Andes est appelé communément culpeo en Argentine. C’est le second plus grand canidé vivant d’Amérique du Sud, seulement dépassé par le loup à crinière ou aguará guazú en langue guaranie.

 Lycalopex culpaeus Il ressemble au renard roux avec sa tête et ses pattes rougeâtres. Le ventre, le cou et la gueule sont blancs et le pelage de son dos est gris rayé de noir. La queue est abondamment pourvue de poils gris qui deviennent noirs à son extrémité.

 Il habite dans les prairies et les bois caducifoliés de Terre de Feu, de Patagonie et des Andes, parvenant au nord jusqu’en Équateur.

 Il se nourrit de rongeurs, de lapins, d’oiseaux, de lézards, et, dans une moindre mesure de charognes.

 Dans certaines zones très peuplées il attaque des troupeaux d’ovins, raison pour laquelle il fut durement pourchassé par les éleveurs de bétail qui l’abattirent ou empoisonnèrent des charognes. Il est de ce fait devenu rare dans certaines régions et dans d’autres, il fut exterminé jusqu’à sa disparition.

 Un animal intermédiaire entre renard et loup en liberté dans la neigeJadis certaines tribus fuégiennes ont domestiqué le culpeo, obtenant de ce fait le chien yagán. Le loup des Malouines, disparu au XIXe siècle, était un grand canidé de la taille d’un loup étroitement apparenté au culpeo.

 

 

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renard de Darwin

Posté par othoharmonie le 28 janvier 2012

 Lycalopex fulvipesLe renard de Darwin (Lycalopex fulvipes, syn. Pseudalopex fulvipes ou Dusicyon fulvipes) est une petite espèce de canidé, actuellement menacée, du genre Lycalopex. Le renard de Darwin a été découvert sur l’île de Chiloé, au large du Chili, par le naturaliste Charles Darwin en 1834. Une théorie fut longtemps maintenue, selon laquelle le renard de Darwin était une sous-espèce du renard gris d’Argentine (P. griseus) ; toutefois, la découverte en 1990 d’une petite population de renards de Darwin, sur le continent, et plus précisément dans le parc national Nahuelbuta et des analyses génétiques subséquentes ont établi le statut d’espèce unique du renard de Darwin.

 Lycalopex est un genre sud-américain de canidé, et le renard de Darwin, ayant une lointaine parenté avec les loups, n’est techniquement pas un renard. Quand Charles Darwin recueillit un spécimen de l’île de Chiloé, il observa qu’il était à distinguer des espèces P. culpaeus et P. griseus, qui se rencontrent sur le continent. Le renard de Darwin ne s’hybride pas avec les autres espèces du même genre; vivant uniquement dans les forêts, il est plus petit et de couleur plus sombre que les autres espèces. Il fallut attendre la découverte d’une petite population de renards de Darwin, sur le continent, dans le parc national forestier de Nahuelbuta, ainsi que des analyses génétiques, pour confirmer que le renard de Darwin constituait une espèce distincte.

 À l’époque du Pléistocène tardif, l’île de Chiloé était reliée au Chili par un pont de terre. Ce dernier disparut il y a 15 000 ans, quand le niveau de la mer augmenta, suite à la dernière glaciation, ce qui conduisit à l’existence de deux populations isolées de renards de Darwin.

Renard de Darwin dans RENARD 220px-Pseudalopex_fulvipes-primer_planoLe renard de Darwin a un pelage brun foncé, avec des zones rouges sur la tête et la face, et a des jambes plus courtes que celles des renards continentaux. Il pèse de deux à quatre kilos.

On considère généralement que le renard de Darwin est une espèce exclusivement forestière, habitant les forêts humides et tempérées du sud. On les rencontre seulement dans les zones boisées de Chiloé et du continent. Ils sont le plus actifs au crépuscule et avant le lever du soleil.

 On pense qu’il ne subsiste plus que 250 renards de Darwin sur l’île Chiloé, et environ 70 sur le continent ; ils sont par conséquent considérés comme très gravement menacés par l’UICN. La fragmentation de la forêt adjacente aux parcs nationaux est un sujet d’inquiétude, tandis que les chiens présents dans les parcs, causes potentielles de décès par contamination ou d’attaques directes, sont probablement la plus grande menace pour la survie des renards.

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello