• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 janvier 2012

Renard des villes

Posté par othoharmonie le 24 janvier 2012

Renard des villes dans RENARD 320px-R%C3%B8d_r%C3%A6v_%28Vulpes_vulpes%29Il semble que des populations de renards « urbains » soient plus fréquentes depuis quelques décennies, peut-être en raison d’un habitat qui leur est devenu plus favorable par rapport aux campagnes agricoles intensives. À Londres, le London Ecology Unit a accompagné un programme de protection du Renard. Une étude récente a montré qu’à Nantes ils étaient presque toujours cantonnés aux espaces verts plutôt qu’aux jardins et que leur nourriture (étude du contenu des crottes) variait selon les lieux qu’ils fréquentent, mais était peu anthropisée. A Bruxelles, le renard roux est une espèce protégée au même titre que tous les mammifères. Il a réussi à s’adapter à l’environnement urbain bruxellois où il a trouvé de la nourriture en suffisance (notamment sous la forme de déchets).

 Domestication

320px-Red_fox_pup_in_a_forest_of_Haute-Normandie dans RENARDL’adoption de renards et fennecs comme animaux de compagnie semble avoir existé de longue date et ponctuellement, mais elle est déconseillée dans la plupart des pays, hors élevage, eu égard à la mauvaise réputation sanitaire de l’animal sauvage qui était vecteur de la rage (avant les campagnes de vaccination), et est fréquemment parasité par des tiques ou des puces et véhicule des parasites qu’il peut transmettre à l’homme, notamment par ses excréments (parasites tels que l’échinococcose qui est également véhiculé par les chiens et parfois par les chats). Les marques odorantes du renard ont aussi été un frein à une grande proximité avec l’Homme.

 Dimitri Konstantinovich Belyaev a passé plusieurs années à sélectionner des renards roux afin d’étudier la domestication. Il a obtenu des animaux dociles avec des particularités physiques différentes des renards roux sauvages.

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Chasse au renard

Posté par othoharmonie le 24 janvier 2012

 

 Vulpes vulpesLes renards ne présentent aucun risque pour la population : ils n’agressent pas l’homme et rarement les animaux domestiques (volaille si elles ne sont pas enfermées et chats domestiques) et la rage vulpine a été éradiquée officiellement en France depuis 1998, grâce a une distribution massive d’appâts vaccinaux. La vaccination est d’ailleurs le seul procédé efficace d’éradication de la rage et le seul responsable de la disparition totale de la pathologie en France et en Belgique. Il n’y a donc plus de raison de pourchasser le renard en tant que vecteur potentiel de la rage. L’échinocoque est un ver qui transmet la maladie de l’échinococcose alvéolaire. Le porteur de cette maladie est, en général, le renard et le chien. L’homme peut se contaminer en ingérant des œufs du parasite qui va ronger le foie. Ces œufs existent dans les excréments du renard (mais pas dans les urines). On les retrouve sur les végétaux et les baies sauvages accessibles aux renards et aux chiens et souillés par leurs déjections. Les œufs d’échinocoques sont détruits par la cuisson. N’oubliez pas l’échinococcose alveolaire qui est responsable de la mort de 59 personnes en France ces dernières années et de la contamination de plus de 400 personnes. Les renards peuvent cependant représenter une nuisance, notamment pour les propriétaires de poulaillers. Ils peuvent aussi localement fouiller les poubelles à la recherche de nourriture.

 La chasse au renard permet également de limiter l’impact du prédateur sur les populations de petits mammifères déjà amoindries par l’influence de l’homme dans certaines zones.

 Chiens et chats errants, rats, fouines et corvidés sont autant responsables du pillage des poulaillers ou de l’éventration des poubelles que le renard. Pour éviter de telles nuisances, il est possible d’aménager les poulaillers de manière à limiter les possibilités d’accès par les animaux prédateurs. Structures en dur, grillage suffisamment haut, couvrant et partiellement enterré suffisent bien souvent à éviter toute attaque.

 Chasse au renard dans RENARD 320px-Urban_fox_and_rabbitConcernant les poubelles éventrées, la part qui incombe au renard est difficile à déterminer. Le renard est attiré par la nourriture. Par conséquent, moins on laisse traîner de nourriture à l’extérieur, moins on risque d’être ennuyés par les renards. Il est ainsi recommandé par exemple de ne pas laisser de nourriture pour le chien ou le chat dans le jardin.

 La chasse au renard en France est règlementée (consulter les panneaux préfectoraux et les fédérations de chasse locales). Elle peut se pratiquer au fusil (nécessite un permis de chasse), au piège (mais nécessite un permis de piégeage) ou à coure (équipage de vènerie). L’emploi d’appâts empoisonnés est strictement interdit. Un vaccin oral contraceptif en direction des renards femelle est à l’étude.

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

Renards de fiction

Posté par othoharmonie le 24 janvier 2012

Liste des renards de fiction

 

 

Publié dans RENARD | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello