• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 27 décembre 2011

Abeille et Mythologie

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

  Dans les mythologies, l’abeille est très symbolique.

Abeille et Mythologie dans ABEILLES symbol-durer_tallOn récoltait déjà le miel aux époques les plus reculées de l’humanité. Il était utilisé à des fins médicinales. La cire servait, elle, à confectionner des bougies. Puis elle fut utilisée afin de faire fondre des métaux « à cire perdue ». En Egypte, c’est avec cette même cire que l’on momifiait les cadavres.

 Dans le christianisme, on pensait que les abeilles ne vivaient que du parfum des fleurs, et elles étaient donc un symbole de pureté et d’abstinence.

La douceur du miel était utilisée pour les orateurs et devient donc un symbole mythologique. Ainsi, elle symbolisa le Christ et la clémence divine, tandis que le dard de l’abeille, source de blessure, évoquait la séparation des élus et des damnés au moment du Jugement dernier.

 L’abeille symbolise la communauté ainsi que la fête. Elle est souvent associée à l’idée d’ascension sociale. Imaginez le jeune amoureux venant butiner auprès des jeunes filles en fleur! Animal primordial des événements heureux, ou tout simplement de l’existence mystérieuse et merveilleuse de la vie. L’abeille nous apprend qu’une vie harmonieuse en communauté existe. Elle n’est peut être pas très forte, mais elle a pour elle la puissance de la sagesse de la vertu et de l’amour.

 Elle est organisée, travailleuse, sociale, prête à tout pour défendre sa ruche.

Elle porte un grand symbole en tant que totem, elle nous apprend à regarder.

Symbole de collaboration et de l’organisation, seule l’abeille n’est rien.

La ruche est pur symbole d’harmonie.

Par son travail acharné l’abeille permet à énormément d’espèces végétales de se reproduire et de ce travail en harmonie entre elle, est produit le miel :

 Aliment aux mille vertus, nectar des dieux.
L’abeille est encore une communicatrice hors pair.

En occident, elle est appelé « oiseau de marie » ou « oiseau de dieu. Elle est le symbole de l’âme. Lorsqu’un individu voit une abeille en rêve, c’est en fait le symbole de sa mort prochaine qu’il voit partir en bourdonnant. Mais lorsque l’abeille entre dans la bouche d’un mort, il revient à la vie.

 Ce symbolisme de résurrection est né du fait que lorsque l’abeille hibernait, on les pensait mourantes.

 Elle est donc un symbole de résurrection, d’éloquence, de poésie, d’intelligence, du maître de l’ordre et de la prospérité, symbole royal ou impérial. Évidemment, ce ne sont pas des présages à prendre aux mots, mais de façon imagée: Elle aide à la renaissance de son SOI intérieur, de la réincarnation….

 Dans certains textes de l’Inde, l’abeille représente l’esprit s’enivrant du pollen de la connaissance.

mythologie300 dans ABEILLESEn Egypte ancienne, elle serait née des larmes de Rê, le dieu solaire, tombées sur la terre.

 Par son miel et par son dard, l’abeille est considérée comme l’emblème du Christ… A Eleusis et à Ephèse, les prêtresses portent le nom d’abeilles. Les méditerranéens quant à eux, leur prêtait des émotions humaines telles que le courage, la pudeur, le zèle, la propreté, la capacité de vivre en harmonie bien sûr, et des dons artistiques.

Elle symbolise aussi l’Esprit saint.

En tant qu’animal totem, l’abeille nous apprendra donc à devenir organisé, méticuleux, sociable. Mais également à prendre soin de soi et de son entourage. Avec respect et parcimonie. Elle nous apprend à se recadrer, à prendre des décisions ainsi que connaître son soi profond. L’abeille nous mènera à remettre notre vie en question et renaître avec des idées créatives, voir le bon côté de chaque choses, avoir gout en notre vie et savoir la savourer divinement!!

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaire »

Symboles de l’abeille

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

1024px-Bienenkoenigin_43aOuvrières de la ruche, les abeilles sont le symbole d’une communauté industrieuse et prospère gouvernée par la reine. D’où leur symbolisme royal et impérial, en France et dans l’ancienne Egypte associée au Dieu solaire Râ.

 Trois cent abeilles d’or furent découvertes dans le tombeau de Childéric 1er (an 481), témoignant que la ruche était le modèle de la monarchie absolue. Napoléon 1er souhaitait que l’abeille soit un motif omniprésent, sur ses tapis comme sur son manteau de sacre. 

 Mais aussi animatrices de l’univers entre terre et ciel, les abeilles symbolisent le principe vital, elles matérialisent l’âme. Dans la religion grecque, l’abeille est parfois identifiée à Demeter, déesse de la terre et des récoltes, où elle figure l’âme descendue aux Enfers. Ou bien elle est l’âme qui s’envole du corps, comme dans les traditions de Sibérie, d’Asie Centrale ou chez les indiens d’Amérique du Sud. 

 Figuration de l’âme, l’abeille remplit un rôle initiatique et liturgique. Elle est l’un des attributs majeurs de la déesse Artémis, et ses prêtresses vierges sont appelées « melissai » (abeille). Symbole de résurrection, on la trouve figurée sur les tombeaux en tant que signe de survie post-mortuaire. La saison où elle semble disparaître -les trois mois d’hiver- est rapprochée des trois jours durant lesquels le Christ mort est invisible, juste avant de ressusciter. Chez les Celtes, qui buvaient l’hydromel, ou dans les traditions galloises, l’abeille évoque les notions de sagesse et d’immortalité de l’âme. 

 « Rien ne ressemble à une âme comme une abeille, 

elle va de fleur en fleur comme une âme d’étoile en étoile, 

et elle rapporte le miel comme l’âme rapporte la lumière »
(Victor Hugo, Quatre-Vingt-Treize) 

 Les abeilles symbolisent également l‘éloquence, la parole et l’intelligence. En hébreu le nom de l’abeille Dbure vient de la racine Dbr, parole. Elles se posent sur la bouche de Platon, enfant, « annonçant la douceur de son éloquence enchanteresse » (Pline) ou encore sur les lèvres de Saint Ambroise, patron des apiculteurs. Pour Virgile, elles possèdent une parcelle de l’intelligence divine et la célèbre Phytie d’Appolon était aussi nommée « l’abeille de Delphes ». Dans certains textes de l’Inde, l’abeille représente l’esprit s’enivrant du pollen de la connaissance.

 Enfin par son miel et par son dard, l’abeille est considérée comme l’emblème du Christ : d’un côté sa douceur et sa miséricorde, de l’autre l’exercice de sa justice en tant que Christ-juge. 

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaire »

Le peuple des abeilles

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

Le projet « Le peuple des abeilles » d’Eric Tourneret a commencé en 2004 avec l’idée de toucher le grand public par des images originales, inédites de la vie des abeilles.

Sensibilisé par la lutte des apiculteurs français pour l’interdiction des insecticides systémiques, Eric Tourneret commence alors un travail de fond de trois ans sur cet insecte emblématique en France à la rencontre des apiculteurs et en s’immergeant dans la vie de la ruche.

« Les abeilles sont vivantes, sauvages et si l’idée de prise de vue ne respecte pas leur instinct et leur nature, rien ne se passe. Douces, piquantes parfois, elles me rappellent toujours à l’ordre si je suis distrait ou maladroit ».

La démarche photographie d’Eric Tourneret a été de rendre « vivantes » les abeilles en les faisant poser comme des modèles. La plupart des photographies ont été minutieusement préparées dans un souci de recherche graphique et de rapport de taille entre l’abeille et son environnement.

« Chaque fleur demande une approche visuelle différente et il me fallait souvent continuer la prise de vue jusqu’à comprendre la forme de la fleur. L’autre défi était de s’éloigner des images déjà vues et de chercher à chaque fois un autre regard, un autre cadrage, une autre référence culturelle et photographique. »

Abeilles et fleurs sont indissociables et leur lien a conduit à la coévolution et à la diversité des espèces que l’on connaît aujourd’hui. De tout temps, les abeilles ont intéressé les hommes, et ce lien ancestral qui remonte au paléolithique se retrouve dans toutes les cultures du monde. Le miel y est décrit comme la nourriture des dieux, source d’ivresse mais aussi médicament des hommes et des bêtes. Mais c’est la pollinisation qui constitue la contribution essentielle des abeilles aux écosystèmes naturels et à l’agriculture. 40 % de la production alimentaire mondiale repose sur la pollinisation.

Voir son site : http://www.thehoneygatherers.com/html/biographie.html

 

                                                                    gif abeille

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaire »

Abeilles et armoiries

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

La création des armoiries

Proclamé Empereur des Français le 28 floréal an XII (18 mai 1804), Napoléon aborde pour la première fois le problème des emblèmes de la souveraineté le 23 prairial suivant (12 juin) lors d’une séance au Conseil d’Etat. Le choix d’une nouvelle symbolique, nécessaire pour marquer la rupture avec la monarchie d’Ancien Régime, s’avère difficile. Crétet propose successivement l’aigle, le lion et l’éléphant. Cambacérès préfère les abeilles, puisque la France est une république avec un chef, comme une ruche ; Ségur penche pour le lion, vainqueur du léopard anglais ; Laumond pour l’éléphant,  » le plus fort des animaux  » ; Duroc choisit le chêne pacifique et Lebrun la fleur de lis qui, pour lui, est l’emblème de la France et non des Bourbons. Au coq finalement adopté par le Conseil d’Etat, Napoléon préfère le lion. Mais, le 21 messidor an XII (10 juillet 1804), l’Empereur raye le lion sur le décret instituant son sceau et ses armes pour imposer l’aigle. Mises au point par Denon, Gay et Biennais, les armes de l’Empire, inspirées par la Rome antique et Charlemagne, seront reprises sans grandes transformations par le Second Empire. Elles combinent les éléments suivants :

Les abeilles

Symbole d’immortalité et de résurrection, les abeilles sont choisies afin de rattacher la nouvelle dynastie aux origines de la France. En effet, des abeilles d’or (en réalité des cigales) avaient été découvertes en 1653 à Tournai dans le tombeau de Childéric Ier, fondateur en 457 de la dynastie mérovingienne et père de Clovis. Elles sont considérées comme le plus ancien emblème des souverains de la France.

http://napoleon.org/fr/essentiels/symbolique/index.asp

 

                                                        800px-Abeille_charpentière_Margy_2

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaire »

Abeille sacrée

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

Abeille sacrée dans ABEILLES abeilleDans la mythologie grecque, Kronos ne voulant pas être détrôné par l’un de ses enfants comme il lui avait été prédit, fit périr ses cinq premiers enfants en les dévorant. Sa femme, Rhéa qui voulait épargner le nouvel enfant qu’elle portait en son sein, se réfugia en Crête où elle donna secrètement naissance à Zeus qu’elle abandonna ensuite. Elle donna à Kronos une pierre enveloppée de langes qu’il dévora. Zeus fut élevé par la chèvre Amalthée qui le nourrit de son lait et de miel. C’est à ce titre que l’abeille fut considérée dans l’Antiquité comme la nourrice de Zeus (Jupiter) et des dieux, car son miel servait également à l’élaboration de l’ambroisie, la boisson de l’Olympe. L’abeille dont l’activité au sein de sa ruche resta très longtemps un mystère pour l’homme, symbolise dans de nombreuses cultures et traditions l’activité, la vigilance et le travail noble. Le miel, nourriture parfaite est comme l’eau, le lait, le beurre, un élément sacré depuis l’aube de l’humanité.

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaire »

Abeille et Nectar des Dieux

Posté par othoharmonie le 27 décembre 2011

Pollinationn.jpgLe Miel, un des premiers aliments de l’homme, déjà connu à l’ère néolithique, est considéré au Maroc comme un produit à part : aliment de douceur, médicament à tout faire, édulcorant noble, produit de beauté …

 Le miel est depuis des siècles une substance fort recherchée en Méditerranée. Jadis, une goutte de cet élixir avait la faculté d’apaiser les dieux, et d’éveiller des sensations amoureuses. Pour les Egyptiens, le miel – et ses productrices – étaient tellement importants que l’abeille devint le symbole de la Basse Egypte, sous Thoutmosis, 15 siècles avant notre ère.

Symbole royal que devait reprendre, 33 siècles plus tard, cet admirateur de l’Egypte qu’était Bonaparte, devenu Napoléon, empereur des Français. Aujourd’hui au Maghreb, le miel est un aliment tellement prisé qu’il est synonyme de tout ce qui est sucré et bon, voire même salutaire…

 Miel, médecine traditionnelle et gastronomie
Au Maroc, comme dans l’ensemble du monde islamique, le miel (la’ssel) est le symbole de la prospérité et de l’abondance lorsqu’il est question de paradis, ruisselant de lait et de miel pur…Cité dans le Coran comme bénéfique pour la santé, il est un ingrédient largement utilisé dans la médecine traditionnelle. Ses propriétés intrinsèques en font une panacée capable de soulager nombre de maux et d’entrer dans la confection de mets fortifiants et aphrodisiaques.

Abeille et Nectar des Dieux dans ABEILLES 220px-Bee-sting-abeille-dard-2Le miel est tout particulièrement recherché en gastronomie. Il enrichit en saveur et en couleur toute une variété d’aliments sucrés ou salés : pâtisseries, viandes et volaille, légumes, desserts. La place qu’il occupe dans la mémoire collective en fait un produit fort prisé, particulièrement pendant le ramadan, période de grande consommation nationale.

 

L’apiculture marocaine : le poids des traditions
L’apiculture est une constante dans l’histoire marocaine. Depuis l’antiquité, sur l’ensemble de l’Atlas, d’abord sous forme de cueillette, puis d’élevage, la récolte de cire et de miel représentait une activité importante.

En 2000, 80% de la production nationale (3 à 4000 tonnes annuelles) restait le résultat d’une apiculture traditionnelle (environ 380 000 ruches). On dénombre encore cinq producteurs traditionnels pour un moderne. Mais malgré le poids des traditions, les ruches modernes, à meilleur rendement, s’implantent lentement mais sûrement, les apiculteurs étant encouragés dans cette voie.

 l’Abeille d’Étampes

 

Publié dans ABEILLES | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello