L’âne de L’Égypte

Posté par othoharmonie le 13 décembre 2011

Pour bien faire, nous commencerons par la grande Egypte qui traite du mythe d’Osiris. 

 

L'âne de L'Égypte dans ANEAvant le somptueux Nil qui coulait et nourrissait tous les enfants de cette plaine fertile, l’Egypte était un pays sec et aride où régnait Osiris. Celui-ci avait pour soeur et épouse la magnifique Isis qui rendait fou de jalousie son frère Seth. Pour accéder au pouvoir et prendre pour femme cette formidable déesse, Seth organisa un banquet où il avait décidé de piéger son frère Osiris par la ruse : il l’enferma dans un sarcophage et le jeta dans le Nil pour qu’il s’y noie. 

 

Eperdue de douleur, Isis rechercha son mari aux quatre coins de la terre connue et le trouva enfin à Byblos, ville bien au nord de l’Egypte. Elle décida, grâce à ses pouvoirs magiques, de « connaître » une fois de plus son mari pourtant mort ; ce coït post-mortem donna naissance à un avorton qu’elle nomma Horus. C’est lui, pensait-elle, qui vengera le meurtre de son époux et qui vaincra Seth le fourbe. Après d’âpres luttes, Horus remporta la victoire et obligea son oncle Seth à protéger la Barque Solaire d’Osiris, devenu roi du Royaume des Morts. 

 

En effet, depuis ce jour, le dieu-soleil Rê qui termine sa course à l’ouest s’enfonce dans le Royaume des Morts et devient Osiris qui, chaque année, précisément au lever de l’étoile Sothis (Sirius ou la constellation du Grand Chien) le 20 juillet, ramène la crue du Nil qui contre les effets né-fastes et dés-astreux de la Canicule qui brûle plantes, bêtes et hommes. 

 

 dans ANECe mythe saisonnier et fondamental pour tous les hommes qui cultivent la terre est un modèle de la pensée religieuse. En effet, dès le Texte des Pyramides, gravé et peint sur les murs des grandes pyramides il y a plus de 4.000 ans, les Egyptiens comparent Seth à l’âne qui, pour séparer le grain de blé de la balle et de la tige, piétine sur l’aire à battre la précieuse céréale assimilée à Osiris. Après leur lutte, le dieu- faucon Horus condamne le dieu-âne Seth à protéger la Barque solaire psychopompe (conducteur d’âmes) d’Osiris, c’est-à-dire le flux vital empli d’âmes qui vient féconder plantes, bêtes et hommes, contre les assauts du serpent Apophis. 

 

Par Bertrand CHATELAIN

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello