Capture de Lions

Posté par othoharmonie le 26 novembre 2011

 

Capture de Lions dans LION 220px-Tsavo_maneatersLes monarques assyriens élevaient des lions au IXe siècle av. J.‑C. et Alexandre le Grand, selon la légende, vivait avec des lions apprivoisés par les Malhi du nord-ouest de l’Inde. Plus tard, les Romains organisateurs des jeux en conservaient. Ainsi des Romains célèbres comme Sylla, Pompée, Jules César, ont ordonné la capture de centaines de lions à la fois[]. Marco Polo rapporte que les princes indiens continuaient à en apprivoiser et que Kublai Khan gardait même des lions à l’intérieur de ses habitations. 

 

William de Malmesbury rapporte lui que des lions ont été conservés en Angleterre, à Woodstock par la volonté d’Henri Ier, le lion étant présent sur les héraldiques anglaises. 

 

Les zoos 

 dans LIONL’espèce est considérée, comme les tigres ou les requins, comme attracteur du public, ils sont donc très présents dans les parcs zoologiques. Aussi les 2000 zoos actuellement existants détiennent environ 1000 lions africains et 100 lions asiatiques dans les années 2000. Ils permettent de sensibiliser le public à l’environnement et à la conservation de ces espèces.

 

 Des programmes d’échange existent depuis longtemps pour diversifier le patrimoine génétique des lions en captivité, cependant ils ne tenaient pas compte des sous-espèces, créant une pollution génétique au sein des populations de diverses origines. Les programmes actuels commencent à en tenir compte et essaient de ne plus reproduire ensemble des lions de sous-espèces différentes. Le Species Survival Plan est une coordination des efforts en ce sens par l’Association américaine des Zoos et des Aquariums. En 1982, des procédures ont été mises en place en Amérique du Nord pour préserver le patrimoine génétique du lion asiatique. Le volet pour les lions africains a débuté lui en 1993, plus particulièrement pour la sous-espèce sud-africaine. La plupart des individus détenus sont cependant d’origine incertaine, ce qui rend leur réintroduction impossible. 

 

La sous-espèce du lion de l’Atlas, la plus spectaculaire car la plus grande, n’est existante qu’à travers d’animaux détenus par des zoos. On peut en apercevoir douze au zoo de Port Lympne dans le Kent, au Royaume-Uni. Ceux-ci descendent tous d’animaux ayant appartenu au roi du Maroc. Onze spécimens, considérés comme des lions de l’Atlas, sont également détenus par le zoo d’Addis-Abeba, un spécimen est identifié au Neuwied Zoo, quelques spécimens au zoo d’Amnéville. La WildLink International, en collaboration avec l’Université d’Oxford, ont lancé un programme international ambitieux d’élevage conservatoire appelé Barbary Lion Project et qui vise à identifier et à reproduire ces lions afin de les réintroduire dans un parc national du Maroc.

s16582

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello