Historique des poissons

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Historique des poissons  dans POISSON 300px-Salvelinus_fontinalis_Prague_Vltava_2Comme vous devez vous en douter, les poissons sont beaucoup plus vieux que l’homme ; ils sont apparus au Silurien plus précisément il y a 450 millions d’années. Vous imaginez ?! Pour vous donner un ordre d’idée, les dinosaures pourtant si anciens à nos yeux ne sont apparues qu’il y a 200 millions d’années et ne parlons pas des premiers hominidés qui sont apparues qu’il y a 4 millions d’années et de l’homme proprement dit qui n’est là que depuis 300 000 ans. 

Les premiers poissons, ou poissons primitifs étaient de petites tailles puis ils ont évolué et certains sont devenus les monstres des mers. Quand on pense que les requins blancs sont des «tueurs», les monstres de nos jours, c’est qu’on ne sait pas ceux qui étaient là avant lui. 

Imaginez….. vous faites de la plongé sous-marine à l’époque des premiers poissons, et vous vous retrouvez nez à nez avec un Dinichtys, pour ceux qui veulent savoir le nom. Ce poisson ne vous dit rien, je vais vous le décrire : un monstre marin de plus de neuf mètres de long, une tête gigantesque longue de 1 mètre et large de 60 centimètres qui vous paraitra encore plus impressionnante si je vous dis qu’elle est entièrement cuirassée. Bref, ceci était une époque où les poissons étaient impressionnants.

 Gobio gobioPlus tard, il y a 350 millions d’années, les poissons ont choisi entre deux destinées, une partie a décidé d’aller sur la terre ferme et les poissons sont devenus des batraciens ou des amphibiens et une autre partie a décidé de rester dans l’eau. Nous allons nous intéresser à la deuxième partie puisque mon article ne porte pas sur les batraciens et leur descendance. Que vous dire, les poissons ont tranquillement continué leur évolution étant désormais les rois des océans et des rivières jusqu’à devenir les espèces que l’ont connaît aujourd’hui. 

Mais alors qu’ils pataugeaient tranquillement dans leur élément, une espèce bizarre, sans nageoires ni ouïes, avec des jambes et un nez vinrent les enlever à leur milieu pour les mettre dans des bassins. Vous l’aurez deviné, c’est de nous qu’il s’agit. Ceci se produisit il y a 4 000 ans. Ce sont les Sumériens qui ont découvert l’aquariophilie en premiers, enfin les prêtres puisque les bassins servaient de décoration dans les temples du dieu poisson Oannes. Même si on était les premiers à les élever, ils n’étaient pas les premiers à le vénérer. En effet, il y a plus de 50 000 ans, les aborigènes d’Australie taillaient des poissons dans la pierre ; ces signes servaient d’apprentissage aux jeunes car ils n’avaient pas d’écriture. Plus tard, les hommes de Cro Magnon les dessinaient dans leurs cavernes et s’en servaient comme offrandes. 

C’est aussi les Sumériens qui ont, les premiers, inventé l’écriture dans laquelle le poisson était très important. 

300px-Georgia_Aquarium_-_Ocean_Voyager_Tunnel_Jan_2006 dans POISSONCe n’est qu’au temps des Romains que les bassins d’ornement furent aussi adoptés par les citoyens. Le célèbre Pline l’Ancien en parle même dans ses textes. C’est même à ce moment là que les bassins d’eau de mer apparurent. En Chine aussi, on a découvert des bassins d’ornements et même des gravures ressemblant fortement à des aquariums ! ! ! 

Après l’effondrement de l’empire romain, cette pratique cessa en Europe mais continua en Chine où eurent lieu de nombreux croisements et de nombreuses sélections. Ce n’est qu’après la renaissance que l’aquariophilie reprit son cours, mais à cette époque les seules espèces importées était des espèces d’Asie et quelques une d’Afrique. Il fallut attendre 1908 pour enfin voir arriver des poissons d’Amérique (vivants) dans notre bonne vieille Europe. Et devinez lequel s’était ! 

Le guppy bien sûr, ce n’est pas étonnant qu’on en trouve de toutes les formes et de toutes les couleurs. Ce poisson fut un renouveau pour les aquariophiles de l’époque, tout d’abord parce que c’était ce poisson qui allait amorcer l’importation de poissons américains et parce qu’il se reproduisait (et se reproduit toujours d’ailleurs) très vite ; ce qui plut à nos prédécesseurs puisqu’ils purent faire beaucoup de croisements. 

La suite vous la connaissez : nous, aquariophiles passionné(e)s essayant de combler au mieux nos chers petits bébés …

300px-Georgia_Aquarium_-_Baluga_Whales_Jan_2006

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello