Etrange poisson

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

  

Etrange poisson dans POISSON 20Ces poissons, pourtant issus de l’imaginaire populaire, étaient considérés comme bien réels à l’époque et Rondelet rappelle que Pline, déjà, avait parlé de « l’homme marin » comme d’une créature « non feinte ». Correspondant au goût du siècle pour les prodiges et phénomènes monstrueux, ils fascinèrent des savants comme Ambroise Paré, Ulisse Aldrovandi, ou encore Pierre Belon…..

Le poisson-évêque doit son nom à la forme de sa tête, semblable à celle d’une mitre, ainsi qu’à ses nageoires qui rappellent la robe portée par les évêques durant l’office. Cette créature, mi-homme, mi-poisson apparaît pour la première fois en 1433, date à laquelle elle aurait été pêchée dans la mer Baltique. Enfermé par ordre du roi de Pologne, le poisson sembla si malheureux qu’un groupe d’évêques obtint l’autorisation de le relâcher. Il plongea alors dans la mer après avoir salué d’un signe de croix la foule qui s’était réunie pour assister à l’évènement. Conrad Gesner signale, dans le livre III de son Historiae animalium, la découverte d’un autre poisson-évêque en 1531. Les gravures de Rondelet sont tirées de cet ouvrage que l’on peut consulter à la BU sciences de Lyon

 La relation que fait Rondelet d’un poisson-moine pêché au large des côtes de Norvège est assez semblable. Cette créature, mi-homme, mi-poisson, aurait « une face d’homme, mais rustique et malgracieuse, la tête rase et lise. Sur les épaules comme un capuchon de moine, deux longues pinnes au lieu de bras, le bout du corps finissant en une queue large ». Rondelet précise ensuite que ce portrait lui a été donné par Marguerite de Valois, reine de Navarre.

poisson dans POISSON

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello