Définition du poisson

Posté par othoharmonie le 4 novembre 2011

Le terme « poisson » est plus précisément employé pour désigner les chordés non tétrapodes, c’est-à-dire un animal avec une colonne vertébrale possédant des branchies toute sa vie et qui peuvent posséder des nageoires. Les poissons ne forment pas un groupe phylogénétiquement homogène, à l’inverse des oiseaux ou des mammifères.

Définition du poisson dans POISSON 260px-Whale_shark_Georgia_aquariumUn poisson typique est « à sang froid » ; il possède un corps allongé lui permettant de nager rapidement ; il extrait le dioxygène de l’eau en utilisant ses branchies ou un organe respiratoire annexe lui permettant de respirer le dioxygène atmosphérique ; il possède deux paires de nageoires, les nageoires pelviennes et latérales, habituellement une ou deux (plus rarement trois) nageoires dorsales, une nageoire anale et une nageoire caudale; il possède une double mâchoire pour les gnathostome et simple pour les agnathes ; il possède une peau généralement recouverte d’écailles ; ovipare, il pond des œufs et la fécondation peut être interne ou externe.

Chacune de ces caractéristiques comporte toutefois des exceptions. Les thons, les espadons et certaines espèces de requins sont entre sang chaud et sang froid, et peuvent élever leur température corporelle au-dessus de celle de l’eau ambiante. La forme du corps et les performances natatoires varient considérablement des nageurs très rapides capables de parcourir dix à vingt  dans POISSONlongueurs de leur corps par seconde (thons, saumons) aux poissons très lents mais mieux manœuvrants comme les anguilles ou les raies) qui ne dépassent pas 0,5 longueur par seconde. Plusieurs groupes de poissons d’eau douce extraient le dioxygène de l’air comme de l’eau en utilisant des organes variés. Les dipneustes possèdent deux poumons similaires à ceux des tétrapodes ; les gouramis ont un « organe labyrinthe » qui fonctionne de la même manière ; les Corydoras extraient le dioxygène par l’estomac ou l’intestin. La forme du corps et la position des nageoires varient énormément, comme en témoigne la différence entre les hippocampes, les lophiiformes, les poissons globes ou les saccopharyngiformes. De même, la surface de la peau peut être nue (murènes) ou couverte d’écailles de différents types : placoïdes (requins et raies), cosmoïdes (cœlacanthes), ganoïdes, cycloïdes et cténoïdes. Certains poissons passent même davantage de temps hors de l’eau que dedans, comme les périophthalmes qui se nourrissent et interagissent entre eux sur des terrains boueux et ne retournent dans l’eau que pour se cacher dans leur terrier. Certaines espèces peuvent être ovovivipares ou vivipares.

La taille d’un poisson varie du requin baleine de 16 m au Schindleria brevipinguis d’à peine 8 mm.

Quelques espèces de poisson dulçaquicole disposent de poumons, si les Erythrinus de l’Amazone extraient 60% du dioxygène dont ils ont besoin avec ceux-ci, les poumons sont l’unique moyen de respiration des Arapaima gigas ou des gymnotes.

gifs poissons

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello