• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 31 octobre 2011

Le Langage des Oiseaux 1

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

L’oiseau est un symbole, celui de la liberté, celui de l’évasion vers des contrées lointaines dont nous avons rêvé, celui de la migration, mot magique de déplacement que nous fait revivre le merveilleux film de Jacques Perrin  » Le Peuple Migrateur « .

 

 Vanneau sociable (Vanellus gregarius)Notre vie ne peut pas être en permanence conduite par le matériel, le biologique ou le rationnel, elle doit garder son sens grâce à la beauté qui demeure malgré tout, tout autour de nous, et à cette part de rêve qui nous habite tous, et parfois nous conduit au delà de nous mêmes.

 

Regardons de plus prés ce jardin secret, l’oiseau peut nous y aider.

Si l’on essaie de suivre la piste des civilisations disparues, l’on peut remarquer la fréquence de certains signes et symboles associés aux oiseaux, et particulièrement sur les hauts lieux de la Connaissance. Les initiés qui nous ont précédés depuis des millénaires ont toujours tenté de nous faire parvenir des messages secrets, soit peints ou gravés dans la pierre, depuis les plus sombres cavernes de la préhistoire jusqu’aux temples pharaoniques des plus brillantes civilisations, et ce, très souvent par l’intermédiaire des oiseaux . Ces messages révèlent entre autres que dès la première période, c’est à dire environ 20.000 ans avant notre ère, le prodigieux savoir de nos lointains ancêtres, que nous jugions n’être que de simples brutes tout juste capables de tailler des cailloux, mais qui, paradoxalement, nous ont laissé des peintures rupestres si admirables, que même les experts de la préhistoire refusèrent longtemps d’admettre leur authenticité.

 

Il est pour le moins curieux de constater que les grottes initialement destinées à devenir des sanctuaires étaient choisies selon une véritable connaissance des courants telluriques et cosmiques. C’est ainsi qu’ils en sont même arrivés à transformer la topographie et le plan des lieux afin d’en renforcer l’atmosphère magico-religieuse. Les grottes de LASCAUX, par exemple: le plan des grottes représente deux oiseaux, l’un figure un gigantesque échassier et l’autre ressemble à un oiseau sur un perchoir, vu de dos avec le bec levé.

 

 Chouette de Tengmalm au CanadaQuand on sait l’importance du message de l’oiseau, on ne s’étonnera pas de le retrouver dans la topographie même de ces lieux qui sont pratiquement tous orientés d’Est en Ouest, axe de la manifestation divine, axe d’où s’accomplit également le cycle initiatique de la Vie et de la Mort.

 

Les oiseaux ont eu un rôle prépondérant dans toutes les légendes mythologiques et religieuses, symbole universel de la création avec  » l’Oeuf -Cosmique « . Dans la Bible, un passage de la Genèse en fait aussi mention:  » L’Esprit de Dieu planait au dessus des eaux primordiales tel un oiseau « .

 

Tous les peuples furent frappés par la naissance de l’oiseau issu du germe de l’œuf à l’intérieur d’une coquille protectrice qui devait évoquer pour eux abri et sécurité, dans la chaleur, l’ombre et le secret de la matrice, mais avec le désir insensé de briser cette coquille qui faisait office de prison , pour s’envoler vers la Vie, la Lumière et la liberté.

 

Cet  » Oeuf Primordial  » a été à l’origine de multiples croyances. Mais comment expliquer alors que les peuples répartis sur l’ensemble de la planète aient choisi ce même symbole de l’oiseau pour transmettre leurs messages ?

 

Et pourquoi la majorité d’entre eux ont- ils pris, pour définir la création du monde, le même symbole de  » l’OEUF-COS­MIQUE « ?

 

Plusieurs réponses semblent plausibles. La naissance de l’oiseau sortant de son œuf devait présenter aux temps les plus reculés un sujet magique et d’étonnement pour ces hommes primitifs.

 

Ils en firent donc le symbole de toute Vie, accréditant jusqu’à nos jours le mythe d’un  » Œuf-Primordial « .

Or, ce qui semble incroyable, c’est que cette idée de la création du Monde issue d’un  » Œuf-Cosmique  » à l’identique de l’oiseau est universelle.

 

Dès l’origine, les yeux de nos ancêtres ne pouvaient que se lever vers les cieux d’où venait la Lumière et la chaleur du soleil source de Vie, la nuit étoilée, la clarté lunaire, la pluie fécondante, mais aussi les terribles orages ponctués d’éclairs et de coups de tonnerre qui faisaient naître en eux le respect et la crainte de tout ce qui venait de la voûte céleste .

 

Ces phénomènes qui nous semblent naturels, ils les confondirent très vite avec les Dieux dont ils voulurent s’attirer les bonnes grâces.

 

Seul l’oiseau était capable de s’élever dans les airs à la rencontre de ces divinités. Il fut donc tout naturellement désigné pour servir d’intermédiaire, de Messager en quelque sorte, entre les dieux et les hommes. (à suivre…)

 

Publié dans le Khalam – Bulletin N° 12 – Mars 2004 – K012-3       L’EDIFICE  -  contact@ledifice.net

 

oiseaux-paon-1.gif

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Le Langage des Oiseaux 2

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Le Langage des Oiseaux 2 dans OISEAUX 220px-Larus_ridibundus1Selon PLATON, les âmes sont ailées, seules capables de quitter le corps. Celles qui atteignent la perfection s’élèvent dans les cieux sans difficulté, leur pureté fortifiant leurs ailes, les autres se bousculent, se heurtent dans leur tentative d’ascension et leurs ailes se brisent.

 

L’âme qui a perdu ses ailes tombe et s’incarne dans la matière, c’est -à -dire un corps terrestre où elfe reste enfermée avant de se libérer à nouveau , par la Mort qui est la destruction physique du corps qui l’emprisonne . Elle peut alors retourner à l’Orient qui est la patrie originelle de toutes les âmes.

 

Quel que soit le Pays, de tout temps il a été admis que les âmes des morts s’envolaient comme des oiseaux. Le Thème primordial des divinités ailées, de l’Esprit Saint, demeure toujours vivant dans la religion.

 

Souvenir des anciens mythes, on retrouve le symbole de l’oiseau qui figure sur les bijoux, les pièces de monnaie, les étendards, les blasons et armoiries. L’Aigle, par exemple, est considéré comme le Roi des oiseaux, il est le symbole de la puissance, il conduit les armées à la victoire. Il est l’emblème de nombreux Pays ou règne en maître la dictature.

 

On le retrouve également bicéphale sous le saint empire Romain germanique. Il semble bien malgré tout que les victoires auxquelles il présidait ne furent que passagères et n’empêchèrent pas les grands empires dont il était le symbole de s’écrouler lamentablement dans le feu, dans le sang et le malheur.

 

Les Cagots ou Gavots, dans les Pyrénées, en pays Basque, sont les hommes des gaves, des torrents montagnards de ce pays. Mais les gaves, parce que leurs eaux sont chantantes, tirent eux mêmes leur nom du Ove, c’est à dire du gosier des oiseaux.

 

Les Gavots seraient donc aussi ceux qui parlent cette langue mystérieuse des initiés appelée  » Langue des Oiseaux « . Cette langue dont Rabelais, Cyrano de Bergerac et Fulcanelli n’ont parlé qu’à mots couverts, ce qui a fait s’interroger beaucoup de curieux sur ce sujet.

 

 Couple (la femelle est à gauche)A ceux qui se demandent ce qu’était à l’origine la Langue des oiseaux, précisons que la clé de l’énigme se trouve précisément en plein pays de la GAGO­TER1E, dans un village que peuplèrent jadis les Cagots, et qui porte le nom des anciens dieux Goths. Le village se nomme :  » Aast  » (64460) Pyrénées Atlantiques.

C’est là que l’on peut rencontrer et entendre les derniers  » SILURS « . Les Silurs sont des bergers montagnards qui pratiquent encore la langue des oiseaux dans sa forme originelle. Ils communiquent entre eux au moyen de sifflements modulés ; chaque modulation du sifflement est une syllabe et l’ensemble de ces syllabes forment les phrases d’une langue complète.

 

Cette langue qui n’existe plus que dans le village de Aast, depuis des temps immémoriaux, est pour ceux qui la pratique un moyen d’expression tout à fait naturel.

 

Le sifflet est beaucoup plus difficile que l’Anglais, nous disent-ils d’une façon humoristique.

D’abord c’est une langue que l’on peut employer sans risque d’être compris par des indiscrets et c’est aussi la seule langue téléphonique du monde car elle permet de communiquer jusqu’à une distance de 2,5 Km en plaine et à 14 Km en montagne.

 

L’étrangeté et la rareté de la langue sifflée a amené des anthropologues à lui consacrer un colloque international dans les années 1959.

 

Ce colloque a mis en évidence un fait assez troublant. Les sonagrammes des Silius sont identiques à ceux réalisés sur les dauphins. De là à conclure qu’avec le chant des oiseaux et les manifestations acoustiques des dauphins, les sifflements humains sont peut être les rameaux divergents d’un tronc commun qui pourrait être la langue originelle, une sorte d’Espéranto primitif et universel.

 

Il  est quand même curieux de constater que les conclusions scientifiques rejoignent le vieux thème, si cher aux hermétistes, d’une langue primitive commune à l’homme et aux animaux et tout particulièrement à l’homme et au dauphin, animal qui joue un rôle éminemment symbolique dans la mythologie antique et aussi en Alchimie. (à suivre…)

 

Publié dans le Khalam – Bulletin N° 12 – Mars 2004 – K012-3       L’EDIFICE  -  contact@ledifice.net

 

 

oiseaux-cygnes-9.gif

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Le Langage des Oiseaux 3

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

 

La langue des oiseaux ne peut ni se lire, ni s’écrire, c’est une langue purement phonétique, immédiatement accessible aux illettrés, mais en même temps inaccessible au commun des mortels. C’est bien pourquoi les hermétistes ont baptisé la Langue des oiseaux  » Cabale Phonétique « .

 

Le Langage des Oiseaux 3 dans OISEAUX pt38953C’est une véritable langue sans écriture reposant uniquement sur la lecture phonétique de rébus et sur la connaissance de l’Argot. C’est celte qui permet de déchiffrer les figures symboliques sculptées sur les cathédrales Gothiques. Les symboles ont un sens, voire plusieurs sens, car certains sont très riches, et la compréhension du langage des symboles (langage alchimique par excellence) implique un long apprentissage par la réflexion ou par l’expérience sur le terrain (visites de site ou de cathédrale), et surtout il est pratiquement impossible de transmettre ce que l’on ressent, si ce n’est par d’autres symboles.

 

C’est l’exemple du E=MC2 que tout le monde connaît mais dont peu de gens peuvent pénétrer les arcanes mathématiques de cette formule. Mais tout le monde en connaît les applications relatives à l’énergie atomique.

 

Le langage des oiseaux est une jolie musique, elle attire même si on ne la comprend pas. C’est ainsi que nombreux sont ceux qui se sont lancés dans leur quête personnelle du GRAAL sans raison exprimable, seulement à cause de telle cathédrale visitée ou telle belle légende lue. Ils sentent qu’ils ont soulevé un coin du voile, et ne peuvent plus l’oublier, car telle pourrait être la quête du Saint Graal, une simple quête du Saint- Bol.

 

Le langage des oiseaux est le plus souvent l’utilisation de rébus ou de jeux de mots qui ont pour but de coder des œuvres ou des livres à des fins soit politiques ou ésotériques.

 

C’est là l’essence même du vrai secret initiatique, transmis par des rituels symboliques. Il est inexprimable, car il est de l’ordre du ressenti. Ce langage symbolique fait prendre des raccourcis de pensée, c’est le même principe que l’utilisation de signes en mathématique ou en physique, qui par le langage symbolique, permet à des gens de transmettre des concepts énormes sans se parler, par simple signe.

 

C’est ainsi que la LANGUE DES OISEAUX a été utilisée dans de nombreux ouvrages tels que : Rabelais. Cyrano, Don quichotte, les contes de ma mère l’oie, les voyages de Gulliver de SWIFT ; d’ailleurs, Swift Jonathan avait déjà publié à son époque, un livre sur le  » PUN  » où l’art de faire des jeux de mots.

 

150px-Alpineswift25 dans OISEAUXActuellement, nous parlons souvent de l’Art Gothique, mais savez vous que c’est tout simplement une déformation du mot  » ARGOTIQUE « . La cathédrale est une œuvre D’ART GOTH ou d’ARGOT.

 

Mais qu’est ce donc que ce mot Argot? On le définit comme étant un langage particulier à tous les individus qui ont intérêt à communiquer leur pensée sans être compris par ceux qui les entourent.

Tous les initiés s’exprimaient en Argot, aussi bien les truands de la cour des miracles que les poètes, les FRIMA- SONS du moyen âge (Les Logeurs du Bon -Dieu), les Francs- Maçons, qui édifièrent les chefs-d’œuvre Argotiques que nous admirons aujourd’hui.

 

La fameuse phrase : « Il pleut »  que l’on se dit lorsque nous ne sommes pas à couvert, est un bel exemple d’argot maçonnique.

 

Mais ce terme argot désigne avant tout un peuple avant de désigner son langage. De quel peuple s’agit il? C’est le peuple des gueux, mais qui pouvaient bien être ces gueux ou Argot ? Eh bien tout simplement les GOTHS, car ARGOT est formé du mot Germain  » ARG « , qui signifie malin, et  » GOTE  » c’est à dire  » GOTH « , mais aussi Goth­malin , tout comme le Français désigne à la fois l’homme français et la langue française.

L’argot désigna jadis à la fois l’ARG­GOTE, le GOTH-Malin, et sa langue incompréhensible pour l’étranger.

L’argot désigna par la suite par extension la langue incompréhensible des constructeurs de cathédrales , qui avaient recueilli la tradition des Goths- malins, celle de la Cagotterie, puis celle de la Coterie, c’est à dire des compagnons secrètement réunis dans leur Loge, langue pour initiés et donc langue verte puisque le vert est la couleur de l’initiation.

 

Tout comme les  » DEVOIRANTS  » étaient des  » DEVORANTS « , la Coterie devint par calembour la  » Gotherie « . Voilà pourquoi l’on a pu dire que l’Art Gothique était Argotique…

 

Voilà pourquoi l’on pourra retenir qu’une caste privilégiée devait être à l’origine particulièrement proche des oiseaux pour que ces Initiés les choisissent pour transmettre leur langage secret. 

Ils en firent même le symbole du lien éternel entre la Terre et le Ciel, et le Ciel avec le Cosmos. 

 

Albert DEBANNE

 

oiseaux-mel-3.gif

Nous ne retiendrons que ces Liens, qui nous permettront, à nous tous, de s’élever au dessus de la matière, des haines, des rivalités de classes, de races, ou de pays.

 

 Que le G.A.D.L.U. fasse que ce symbole de tolérance, de paix et de fraternité reste toujours présent en nos cœurs

 

Publié dans le Khalam – Bulletin N° 12 – Mars 2004 :  K012-3      L’EDIFICE  -  contact@ledifice.net

 

 

oiseaux-divers-23.gif

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Le Sermon aux oiseaux

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Le Sermon de Saint François aux oiseaux

 Texte extrait des Fiorettis de Saint François d’Assise, ch. 16 

 

Pluvier guignard (Charadrius morinellus)« Comme il continuait son chemin dans la même ferveur, il leva les yeux et vit quelques arbres sur la route, sur lesquels il y avait une multitude, presque infinie d’oiseaux; Saint François en fut émerveillé et dit à ses compagnons: « Vous m’attendrez ici sur la route, et j’irai prêcher à mes frères les oiseaux ». Et il entra dans le champ et il commença à prêcher aux oiseaux qui étaient à terre; et aussitôt, ceux qui étaient sur les arbres vinrent auprès de lui, et tous ensemble restèrent immobiles jusqu’à ce que Saint François eût finit de prêcher; et ensuite, ils ne partirent même que lorsqu’il leur eût donné sa bénédiction. Et selon ce que raconta plus tard Frère Massée à Frère Jacques de Massa, bien que François marchât parmi eux et les touchât de sa tunique, aucun cependant ne bougeait.

 

 

La substance du sermon de Saint François fut celle-ci: « Mes frères les oiseaux, vous êtes très redevables à Dieu votre Créateur, et toujours et en tous lieux vous devez Le louer parce qu’Il vous a donné la liberté de voler partout, et qu’Il vous a donné aussi un double et triple vêtement; ensuite parce qu’Il a conservé votre semence dans l’Arche de Noé, pour que votre espèce de vînt pas à disparaître du monde; et encore vous Lui êtes redevables pour l’élément de l’air qu’Il vous a destiné. Outre cela, vous ne semez ni ne moissonnez, et Dieu vous nourrit, et Il vous donne les fleuves et les fontaines pour y boire, Il vous donne les montagnes et les vallées pour vous y réfugier, et les grands arbres pour y faire vos nids. Et parce que vous ne savez ni filer ni coudre, Dieu vous fournit le vêtement à vous et à vos petits. Il vous aime donc beaucoup, votre Créateur, puisqu’Il vous accorde tant de bienfaits. Aussi, gardez-vous, mes frères, du péché d’ingratitude, mais appliquez-vous toujours à louer Dieu ».

 

 

Pendant que Saint François leur disait ces paroles, tous ces oiseaux commencèrent à ouvrir leurs becs, à tendre leurs cous, à déployer leurs ailes et à incliner respectueusement leurs têtes jusqu’à terre, et à montrer par leurs mouvements et leurs chants que les paroles du Père Saint leur causaient un très grand plaisir. Et Saint François se réjouissait et se délectait avec eux, il s’émerveillait beaucoup de voir une telle multitude d’oiseaux et leur très belle variété et leur attention; ce pourquoi il louait dévotement en eux le Créateur.

 

 

Finalement, la prédication terminée, Saint François fit sur eux le signe de la Croix et leur donna licence de s’en aller; et alors tous ces oiseaux s’élevèrent en bande dans l’air avec des chants merveilleux, puis ils se divisèrent en quatre groupes, suivant la croix que Saint François avait tracée sur eux; un groupe s’envola vers l’orient, un autre vers l’occident, le troisième vers le midi et le quatrième vers l’Aquilon, et chaque bande s’en allait en chantant merveilleusement; ils signifiaient par là que, de même que Saint François, gonfalonier de la Croix du Christ, leur avait prêché et avait fait sur eux le signe de la Croix, suivant lequel ils s’étaient divisés en chantant vers les quatre parties du monde, de même la prédication de la Croix du Christ, renouvelée par Saint François, devait être potée par lui et par ses Frères à travers le monde entier; et ces Frères ne possédant, comme les oiseaux, rien de propre dans ce monde, s’en remettent du soin de leur vie à la seule Providence de Dieu. A la louange du Christ. Amen. »

 

 

Texte extrait de Saint François d’Assise, documents, aux Ed. Franciscaines

oiseaux-hiboux-11.gif

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Oiseaux et notre santé

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Les oiseaux révélateurs de notre santé 

Par Huguette Guermonprez 

Écouter le chant des oiseaux pour définir, de façon très scientifique, la qualité environnementale d’un lieu, d’une campagne, Oiseaux et notre santé dans OISEAUX 200px-Parus_caeruleus_chickd’un quartier, ou simplement d’une ferme, telle est la discipline à laquelle se consacre Christophe Perret-Gentil. Une démarche holistique et qualitative, amenée à ré-enchanter nos vies citadines. Son label est aujourd’hui recherché parmi les connaisseurs les plus pointus de l’agriculture et de la gastronomie bio. Huguette Guermonprez a recueilli son étonnant témoignage.

 

 

C’est le mois de mai, il est quatre heures et demi du matin, notre petit groupe arpente les lieux d’un domaine, Les Auquiers, juste au pied du Luberon. Nous suivons un étrange monsieur. Muni d’un bloc-notes, il écoute les chants des oiseaux et établit rapidement ce qu’il appelle un comptage : « Ici, murmure-t-il, c’est un sanctuaire. Pensez : nous sommes à 140 points ! C’est exceptionnel et remarquable. Si vous avez à prendre une grande décision, ou si vous souhaitez vous ressourcer profondément, ce lieu est idéal. Le nombre d’oiseaux présents garantit sa qualité, son harmonie et aussi la qualité des produits qui y sont cultivés »

 

 

Tout à coup, une heure environ après notre départ, un silence de mort tombe sur la forêt. Tous les oiseaux se sont tus, comme si leurs conversations avaient été stoppées net. Le visage de notre guide s’assombrit : « Ceci est totalement inhabituel… » Puis, après avoir écouté avec une attention accrue, il nous dit : « Je pense qu’un événement grave vient de se produire quelque part sur la planète. »

 

 

Cyanistes caeruleus 2 Luc Viatour.jpgLe lendemain, en ouvrant les journaux, nous apprendrons avec stupéfaction qu’à l’heure où les oiseaux se sont tus, la Chine a été secouée par un immense tremblement de terre faisant des dizaines de milliers de victimes… Il s’appelle Christophe Perret-Gentil. C’est un herboriste suisse. Les oiseaux l’accompagnent depuis fort longtemps. Il se souvient précisément de la date de la grande rencontre : il avait douze ans, c’était le 14 mai 1964. « Il avait plu. Soudain, une éclaircie. Et brusquement, tous les oiseaux se sont mis à chanter en même temps. Alors, je me suis dit dans ma tête d’enfant : “Ça, c’est sûrement la parole de Dieu. Et ces petits êtres vont probablement me guider dans la vie.” Et c’est ce qui est arrivé. » Il ne s’imaginait pas jusqu’où cela le mènerait ! Écoutons-le nous raconter son parcours…

 

 Lire la suite ici…  

oiseaux-ligne-1.gif

 

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Chants d’Oiseaux

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Un repère infaillible : les chants des oiseaux

                  Ecoute en cliquant ici —> http://www.web-ornitho.com/Chants.chant.cris.des.oiseaux.de.france.et.europe.htm

 GIFS OISEAUX TOUTE SORTE

Pour connaître le nombre d’oiseaux présents sur un lieu ? Ce n’est pas compliqué : j’écoute leurs chants. Les premiers commencent vers trois heures du matin, comme l’alouette lulu et le rouge queue à front blanc. Après, chacun a son heure. C’est comme un orchestre qui entame une symphonie. Les chants varient suivant les heures et suivant les mois. En janvier déjà, le tambourinement des pics commence à mettre un certain rythme. celui de la grive drenne résonne assez mélancolique. Début février, à la chandeleur, retentissent les premières strophes mélancoliques de la grive draine. Puis viennent les premiers merles, qui s’étourdissent et nous enchantent. Peu à peu, le climat s’adoucit et les oiseaux sont de plus en plus nombreux dans l’orchestre, qui se trouve au complet avec l’arrivée des loriots en mai.

L’aube et le crépuscule sont les meilleurs moments pour établir les cotations. Je me balade, je m’arrête, j’écoute, je n’ai pas besoin d’être tout près d’eux pour les entendre. Avec un peu de pratique, on reconnaît la plupart des chants – il existe aujourd’hui d’excellents DVD qui vous aideront à cette initiation. Comme vous l’imaginez, ce « travail » procure un plaisir immense. Le chant du pinson fait penser à une cascade. Celui de l’étourneau à un babillement…Voilà le monde où l’homme est apparu ! Que cette musique originelle se soit mise à disparaître est évidemment le signe d’une maladie terrible. Les plus anciens se souviennent du choc qu’avait produit la sortie du livre de Rachel Carlson, en 1960, Silent Spring(Le printemps silencieux). Cet ouvrage parlait des ravages du DDT et la question se posait déjà à l’époque : que se passerait-il si les oiseaux ne chantaient plus au printemps (sous-entendu, parce que les champs sont devenus stériles, incapables d’alimenter la vie) ?

 Turdus torquatus mâleMais revenons à la méthode. Mon échelle de cotations de la présence des oiseaux distingue cinq niveaux, de rareté croissante :

Le niveau 1 rassemble les oiseaux que l’on dit basiques, comme les pies, les merles, les corneilles, les moineaux, les chardonnerets… Ce sont des espèces qui accompagnent volontiers l’homme, et ils sont généralement présents un peu partout.

Le niveau 2 concerne des oiseaux encore communes mais déjà plus typées par exemple des mésanges à longue queue, serins, bergeronnettes…

Ceux du niveau 3, concerne des espèces moins courantes ou en régression dans les zones exploitées intensivement par exemple l’alouette des champs, le pic vert ou le rossignols. Ils ont absolument besoin de fourrés, de bosquets, de haies, de coins perdus, pour pouvoir s’installer.

Le niveau 4, représente les espèces rares, vulnérables ou menacées exigeant des conditions spécifiques souvent difficiles à réunir. On y retrouve la caille, le torcol, le coucou.

Enfin, le niveau 5 concerne les espèces très menacées, en voie d’extinction ou ayant disparu dans de vastes régions. Exemples : la huppe, la pie grièche à tête rousse ou la perdrix grise.

oiseaux-hiboux-26.gif

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Oiseaux et psychologie

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Les oiseaux révèlent la psychologie des humains

 

 Corneille noire (Corvus corone)L’abeille aussi est un bon bio-indicateur. Mais les oiseaux nous permettent d’aller beaucoup plus loin. Ils nous offrent aussi une grille de lecture pour apprécier les relations sociales dans un lieu donné. Ainsi, c’est un phénomène peu croyable, mais dès que vous avez beaucoup de spéculation immobilière dans un village, les corneilles débarquent ! J’ai également maintes fois constaté que la présence de nombreuses pies dans un village signifie qu’il y a beaucoup de conflits. Je dois dire que la pie est vraiment symbolique de notre temps : elle raffole du « bling-bling », du zapping, adore changer de partenaire, bouge sans cesse, pille effrontément les nids des autres, vole tous les objets qu’elle peut. Et comme vous l’avez peut-être constaté, les pies sont actuellement très nombreuses dans nos jardins nos campagnes, et même nos villes ! À l’inverse, j’ai remarqué que lorsque les moineaux sont abondants dans un quartier, un village, cela aurait tendance à signaler qu’on y a de l’égard pour les sans-abris : on leur apporte de la soupe, on leur propose un gîte…

 D’une façon générale, la présence d’oiseaux n’est donc pas seulement utile pour nous débarrasser des insectes et de la vermine. Si vous parvenez à maintenir chez vous une présence d’oiseaux abondante et surtout variée, c’est bon signe quant à la qualité de la politique, des relations sociales, de la santé et finalement de la paix dans votre région. C’est que, pour survivre dans la diversité, les oiseaux ont besoin d’un paysage très vivant, c’est-à-dire d’un super-organisme très complexe, avec par exemple :  Pinicola enucleatorun point haut, si possible rocheux ; un point bas, si possible aquatique ou marécageux ; une circulation d’eau non canalisée ; des arbres isolés ; une forêt ; des haies et des bosquets ; des champs ouverts ; des prairies permanentes ; etc. C’est tout cela que synthétisent nos cotations. Poser un diagnostic d’oiseaux bio-indicateurs, c’est mesurer les écarts et évaluer les déséquilibres, pour pouvoir éventuellement réhabiliter les lieux. Aujourd’hui, avec la crise, l’homme est appelé à moins se déplacer, à s’autonomiser, à se rééquilibrer et donc à changer de paradigme. Concrètement, cela revient à recréer les éléments paysagers autour de sa commune, peut-être à reconstituer une petite vallée, à pratiquer l’entraide entre voisins, à favoriser les cultures locales, à se diriger vers le bio et, pourquoi pas, vers la biodynamie. Et le meilleur garant du travail bien fait et du lieu ainsi réhabilité est ce concert permanent, cette harmonie vocale des oiseaux revenus sur les lieux. 

Certains jours, je me prends à rêver d’un lieu très bien côté dans mon échelle de qualité, un sanctuaire, où des gens malades pourraient se promener, participant aux travaux agricoles, élevant des abeilles, fabriquant leurs pains, cultivant leurs légumes… et oubliant leurs antidépresseurs.

 

Oiseaux et psychologie dans OISEAUX 350px-Tyto_alba_1_Luc_ViatourLes oiseaux occupent naturellement la place que nous accordons à la poésie et à la spiritualité. L’oiseau chante, s’envole et plane de mille façons. Le rapace, dans sa spirale, va prendre de l’ombre pour la transformer en lumière avec ses ailes. Une hirondelle, par ses arabesques, dessine une calligraphie. Le pic qui passe dans le tronc redonne l’image de la verticalité. L’alouette qui monte très haut dans le ciel, se laisse tomber comme un caillou pour nous rappeler les lois de la gravité. Le rossignol qui chante la nuit, appelle l’homme à revenir à son âme. Un ciel qui ne serait plus parcouru par les oiseaux, ce serait comme si notre âme se desséchait.

 

 

« Lulululululu.. dideli dideli… » Dès la fin de l’hiver, l’Alouette lulu annonce le renouveau. Son chant s’appuie sur l’espoir, comme si tout n’était pas encore perdu. Comme si nous étions invités à devenir un peu plus humbles. Même dans la lande désolée où elle chante, la vie reste fidèle à elle-même.

 

Lire la totalité de l’article ici…..

GIFS OISEAUX TOUTE SORTE

 

 

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Colibri Animal Totem

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

  

 

ou Oiseau-mouche

  

Colibri Animal Totem dans OISEAUX macroglossumDans la tradition des Mayas, l’Oiseau-mouche est lié au Soleil noir et au Cinquième Monde. 

Chez les Aztèques, les âmes des guerriers morts redescendent sur terre sous forme de colibris ou de papillons.
Dans un mythe des Indiens Hopi, le colibri apparaît comme un héros intercesseur qui sauve l’humanité de la famine en intervenant auprès du dieu de la germination et de la croissance. 

Pour les Indiens Tukano de Colombie, le colibri ou oiseau-mouche, qui est censé coïter avec les fleurs représente la virilité radieuse.

On le nomme au Brésil, l’oiseau « baise-fleur » (passaro beija-flor)

 

 

La laideur et la rudesse répugnent à Colibri, animal allié. Il s’enfuit devant la discorde et le manque d’harmonie. Il vous aide, à sentir où réside la beauté, à poursuivre votre idéal et à cheminer avec aisance dans un bel environnement. Il a des qualités magiques, il réussit à faire naître l’amour et ouvrir les cœurs. Sans un cœur ouvert et plein d’amour, nul ne peut savourer le nectar de la vie. Colibri goutte chaque essence et reflète chaque couleur.

 

 

En tant qu’animal allié, Colibri vous demande de relever les défis :
« Reconnaissez que votre peine, en pénétrant au fond de votre douleur personnelle, c’est l’envers de votre joie. Laissez tomber vos jugements et relaxez-vous.

 

 

Ne vous laissez jamais attraper, emprisonner et mettre en cage.

Préparez-vous à de curieux élans d’énergie qui feront chavirer tous vos sens et vous donneront le vertige. Vous avez pour mission de répandre la joie ! Réunissez les gens, créez des liens afin de faire ressortir ce qu’il y a de meilleur en chacun d’eux. Ressentez le renouveau magique qui transforme votre vie. »

 

GIFS OISEAUX

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Hibou animal Totem

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

Le Hibou : 23/11 au 21/12 

 Hibou grand-ducLe hibou a le plumage doux, sa tête est large avec des yeux énormes, une face plate. Le bec crochu est, lui, en partie caché. C’est un oiseau de nuit que l’on pourrait appeler l’aigle de la nuit

Il est celui qui vit parmi nous en nichant dans les arbres creux, les bâtiments de ferme, ou encore les clochers d’églises. Symbole d’un totem puissant et efficace. Il chasse de nuit et se nourrit principalement de petits rongeurs. La femelle pond en moyenne quatre à sept oeufs dont l’incubation dure 33 jours. Pendant ce cycle, c’est le mâle qui lui apporte sa nourriture. Les hiboux sont de très bons parents. 

Bien des gens considèrent le hibou comme un animal de mauvais augure. Cette attitude nous vient d’une époque où l’on s’efforçait, à n’importe quel prix, à dénigrer tout ce qui jusqu’alors était tenu pour sacré. 

Dans l’ère pré-chrétienne, le hibou était assimilé à la sagesse, le mental et la science sacrée, il était donc un oiseau sacré. Comme leur totem animal, les Hiboux ont une attitude orgueilleuse, voire parfois ostentatoire. 

Les yeux du hibou sont en mesure de déceler les mouvements les plus infimes dans des conditions de luminosité minimale. C’est pourquoi vous serez sensible à certains détails subtils qui vous avaient échappé jusqu’ici. Qu’elles soient diurnes ou nocturnes, vous devez vous fier à ces impressions, puisque hibou voit aussi bien le jour que la nuit. 

Rien ne leur échappe car ils sont très observateurs; ils font attention à tous les détails et c’est ce qui leur permet d’acquérir une bonne connaissance des sujets sur lesquels ils se concentrent. 

Chez le hibou, le sens de l’ouïe est tout aussi développé que celui de la vue. Voilà pourquoi vous serez en mesure d’entendre le non-dit dans la voix des autres personnes. Faites confiance à ce que vous entendez, ou n’entendez pas, dans les conversations de votre entourage, aussi étranges que ces impressions puissent être. C’est lorsque vous apprenez à vous fier à votre instinct que vous voyez votre propre sagesse s’exprimer. 

Hibou animal Totem dans OISEAUX 250px-Bubo_bubo_portraitIls sont en général attirés par les sujets ésotériques ainsi que les choses « secrètes « . Mais, parallèlement, il y a quelque chose en eux qui les pousse à la prudence, un besoin de rester les pieds sur terre. 

Le hibou est le guide silencieux, le maître qui nous enseigne à faire confiance à notre instinct et à nos impressions secrètes. Il prodigue ses conseils en aiguisant nos sens de l’aide et des conseils sont disponibles, mais ils vous appartient de les accepter. 

Leur façon d’échapper aux regards, tel le Hibou qui se fond dans la nuit, se traduit de plusieurs façons : ces gens, de nature extravertie, se replient parfois sur eux-mêmes au point de contourner la compagnie ou la présence des autres ; ou encore, ils abandonnent les entreprises dans lesquelles ils sont profondément engagés. C’est par ce genre de situations, qu’ils risquent d’être mal compris et de blesser les autres autant qu’eux-mêmes. 

Le Hibou est associé à la « sagesse cachée  » ainsi qu’à la lumière brillant dans les ténèbres comme la lune. Les Hiboux sont souvent amenés à constater qu’on leur fait prendre conscience de la réalité d’une situation donnée avant que leurs efforts ne deviennent évidents pour les autres. Ce qui indique une forme d’illumination précédant l’expérience de «  l’éveil « .

 

 

la Rubrique Astro, les oiseaux peuvent nous révéler bien des choses.

GIFS OISEAUX

 

 

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

Oiseau, Animal TOTEM

Posté par othoharmonie le 31 octobre 2011

 

 

Oiseau, Animal TOTEM dans OISEAUX Oiseau_tonnerreA l’instar de toutes les peuplades jugées primitives, ancestrales qui ont soi disant des us et coutumes dépassées, vous pouvez découvrir que notre âme, cette nébuleuse entité pour les uns, chimère pour les autres, se manifeste sous la forme d’un animal, empruntant ses caractéristiques et son apparence. Nous possédons tous un ou deux animaux totem, et il n’est pas si difficile que ça de les découvrir.

L’âme, qu’elle soit dans SON véhicule terrestre (notre corps) ou libre dans son monde bien tangible, a une force, des caractéristiques qui lui sont bien propres, et c’est souvent qu’elle se montre dans les rêves de certains, réellement pour ceux dotés de facultés médiumniques, sous cette forme qui la caractérise.

Ce n’est ni pour effrayer autrui, ni pour se donner une contenance qu’elle se présente sous cette forme animale, mais tout simplement pour révéler sa nature profonde. L’âme ne se manifeste pas systématiquement sous cette apparence, prenant souvent la forme humaine la mieux adaptée au moment de l’apparition, la plupart du temps pour être reconnue de ses semblables, incarnés ou non. Il n’est pas très difficile de connaître son animal totem, car tout à chacun le possède consciemment ou non dans sa psyché. L’attirance ou quelquefois la répulsion que l’on éprouve à l’égard de tel ou tel animal est bien souvent son signe révélateur. La répulsion vient principalement du manque d’amour et de reconnaissance que se porte un sujet. Les gens qui se déconsidèrent ont souvent une répulsion vis à vis de leur animal totem. Sans toutefois vouloir généraliser ! gardez votre discernement…

Tous les êtres incarnés ont tendance à vouloir se rapprocher physiquement de cet animal, bien souvent ils l’adoptent comme animal de compagnie, dans la mesure du possible. Il est évident que si votre animal totem est l’éléphant, vous allez avoir de grosses difficultés à en adopter un à la maison. Dans ce cas de figure, les humains se mettent alors à collectionner son effigie. Il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui ont de très grandes collections de statuettes, hiboux, éléphant, grenouilles, dauphins….. , des posters ou bien d’autres choses sujettes à collection. Si la personne ne se voue pas à amasser l’effigie de son animal préféré, elle le porte en haute estime dans son coeur, sans savoir que cet amour n’est pas le fruit du hasard.

totem dans OISEAUX

Publié dans OISEAUX | Pas de Commentaire »

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello