Les sens de l’éléphant

Posté par othoharmonie le 22 octobre 2011

Oreille

Les sens de l'éléphant dans ELEPHANT 220px-Elefants_comparative_anatomyLes oreilles de l’éléphant lui permettent de réguler sa température corporelle, grâce à une vascularisation très importante. Lorsqu’il mange des fruits fermentés ayant un degré d’alcool d’environ 7 °, l’éléphant remue violemment ses oreilles, de même pour sa queue et sa trompe.

Cerveau

Le cerveau d’un éléphant pèse entre 4 et 6 kg, il est situé à l’arrière du crâne. Si l’on compare la taille du cerveau de l’éléphant à sa masse corporelle, il est alors le mammifère ayant le plus petit cerveau, alors que la souris a celui qui est le plus grand.

Comportement 

On pense que l’éléphant est un des rares animaux dirigés par ses émotions. Leur conscience de la mort est troublante. Ils éprouvent vraiment un sentiment de deuil face à la mort d’un de leurs congénères. Ils reconnaissent le squelette d’un des leurs, même des années après. Ils soulèvent alors les os, délicatement, les hument, tournent autour du squelette, puis repartent.

Le plus souvent les éléphants ont des défenses, des dents très allongées utilisées par ces animaux comme outil, arme de défense et attribut sexuel. Les défenses sont des dents supérieures à croissance continue. L’éléphanteau possède des prémolaires de lait qui tombent lorsque les molaires apparaissent, mais il n’y a pas de prémolaires définitives. Chez les éléphants, la formule dentaire n’est jamais complète (3 prémolaires et 3 molaires). Les molaires sont séparées des incisives par une barre, il n’y a pas de canine, ni d’incisive à la mâchoire inférieure.

220px-Elefantenzaehne-drawing dans ELEPHANTLes dents sont essentiellement composées d’ivoire et d’émail qui forment la couronne des dents par de nombreuses crêtes transversales, qui sont plus ou moins lamellées. Les crêtes sont disjointes puis, au fur et à mesure, un cément se forme et s’intercale entre les dents pour former un tout. Un petit nombre de dents molaires sont présentes à chaque mâchoire, « parfois une paire (…) , (…) une paire à l’une des mâchoires et deux à l’autre, (…) encore deux paires à chacune », de plus les dents correspondantes entre elles « n’ont ni la même apparence, ni le même nombre de lamelles ».

Selon les études de Corse et de Blainville, « les éléphants (…) ont six paires de dents à chacune des mâchoires. Ces dents augmentent de volume depuis la première jusqu’à la dernière ou sixième, et le nombre de leurs lamelles (…) est aussi de plus en plus considérable. ». « La succession des dents molaires s’opère ainsi par flots d’une manière lente mais réglée, et l’on admet trois flots différents. Les dents se présentent deux par deux de chaque côté de l’une et de l’autre mâchoire. Le degré plus ou moins avancé de l’usure de chacune d’elles détermine les différences que l’on remarque dans le nombre total de lamelles (…) pour chaque flot ».

160px-Elephant_Skin2La Peau

La peau de l’éléphant est d’une épaisseur d’environ 2 cm. Cette peau est fragile du fait de la présence de plis où viennent se loger des parasites. Il n’y a pratiquement pas de poils, et il n’y a ni glande sudoripare, ni glande sébacée. De ce fait, leur peau est sèche, c’est pour cela qu’elle doit être souvent humectée à l’aide d’eau projetée par la trompe ou couverte de poussière ou de boue également projetée par leur trompe.

La couleur de la peau est grisâtre ; cependant sa couleur apparente est liée au sol sur lequel évolue l’éléphant. Elle peut aussi être due aux bains de boues.

Laisser un commentaire

 

Жихен - Tendresse Éternelle |
binsle120 |
Univers sans lisse |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les maux avec des mots
| Iz avance
| mbuello